ARCHIVÉE - 1. Introduction

AvertissementLa Norme sur la facilité d'emploi des sites Web remplace ce contenu. Cette page Web a été archivée parce que les Normes sur la normalisation des sites Internet 2.0 ont étés annulées.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Page 3 de 14

À l’automne 2002, le Commissariat aux langues officielles a effectué le suivi d’une étude publiée en juin 2000, Les langues officielles dans le système sportif canadien, qui portait sur l’utilisation du français et de l’anglais dans le système sportif canadien. Dans son étude, le Commissariat examinait le bien-fondé des allégations selon lesquelles les athlètes francophones ne pouvaient développer pleinement leur talent dans le cadre des programmes en place.

Le suivi avait pour but d’évaluer dans quelle mesure les quinze recommandations que nous avions formulées à Sport Canada dans le cadre de cette étude ont été mises en œuvre. Nous avons aussi vérifié l’état de la mise en œuvre d’une recommandation qui était adressée au Secrétariat du Conseil du Trésor. Dans ce rapport de suivi, nous avons pris en considération les commentaires soumis par Sport Canada et le Secrétariat du Conseil du Trésor sur le texte préliminaire.



Page précédente | Table des matières | Page suivante