ARCHIVÉE - 7.2 Liste des recommandations

AvertissementLa Norme sur la facilité d'emploi des sites Web remplace ce contenu. Cette page Web a été archivée parce que les Normes sur la normalisation des sites Internet 2.0 ont étés annulées.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Page 14 de 14

Recommandation 1
D’ici le ler avril 2001, Sport Canada revoie les objectifs relatifs aux langues officielles et les attentes minimales énoncées dans le Cadre de financement et de responsabilité en matière de sport afin d’obliger les organismes de sport à relever et à éliminer les obstacles à la participation des francophones.

 

Recommandation 2
D’ici le ler avril 2001, Sport Canada surveille systématiquement la réalisation des objectifs relatifs aux langues officielles et des attentes minimales énoncées dans le Cadre de financement et de responsabilité en matière de sport.

 

Recommandation 3
D’ici le ler avril 2001, le Conseil du Trésor revoie sa méthode de vérification des langues officielles de manière à s’assurer que les programmes vérifiés soient non seulement conformes aux contrôles administratifs établis, mais qu’ils permettent aussi d'atteindre les objectifs visés.

 

Recommandation 4
D’ici le ler avril 2001, Sport Canada révise les exigences linguistiques des postes du Programme d’aide aux athlètes en vue d’améliorer les capacités linguistiques du personnel en français et de prendre les mesures nécessaires pour s’assurer que les titulaires répondent aux exigences révisées.

 

Recommandation 5
D’ici le ler avril 2001, Sport Canada fasse en sorte que sa contribution financière aux grands jeux comporte les fonds permettant de s’assurer du respect des exigences relatives aux langues officielles.

 

Recommandation 6
D’ici le ler avril 2001, Sport Canada révise les exigences linguistiques des postes de gestion dans l’optique d’améliorer les capacités linguistiques des gestionnaires en français et prenne les mesures nécessaires pour s'assurer que les titulaires répondent aux exigences de leur poste.

 

Recommandation 7
D’ici le ler avril 2001, Sport Canada révise l’attribution des responsabilités aux agents de programmes, afin de s’assurer que les organismes clients peuvent communiquer avec la direction générale dans la langue officielle de leur choix.

 

Recommandation 8
D’ici le 31 décembre 2001, Sport Canada travaille avec les ONS pour s’assurer qu’ils adoptent des énoncés de politique pertinents sur les langues officielles.

 

Recommandation 9
Sport Canada demande aux organismes nationaux de sport de revoir la capacité linguistique du personnel, d’ici le 1er avril 2002, dans l’objectif de s’assurer que les athlètes et les entraîneurs puissent recevoir en tout temps les services appropriés dans la langue officielle de leur choix.

 

Recommandation 10
D’ici le 1er avril 2002, Sport Canada et les organismes nationaux de sport procèdent à un examen conjoint des dépenses des organismes relatives aux langues officielles et établissent des budgets réalistes pour cette activité.

 

Recommandation 11
D’ici le 1er avril 2002, Sport Canada étudie la faisabilité de fournir des services linguistiques centralisés comme la traduction aux organismes de sport, soit par le biais de programmes gouvernementaux, soit par l’entremise d’une organisation non gouvernementale qui pourrait assumer ce mandat.

 

Recommandation 12
Sport Canada travaille avec les organismes nationaux de sport afin de déterminer la première langue officielle des entraîneurs des équipes nationales d’ici le 1er avril 2001 et, au besoin, de prendre des mesures pour s’assurer que les entraîneurs des deux groupes de langue officielle aient accès à des postes à ce niveau.

 

Recommandation 13
Sport Canada travaille avec l’Association canadienne des entraîneurs et les organismes nationaux de sport afin de s’assurer que les guides techniques destinés à la formation des entraîneurs soient offerts dans les deux langues officielles au cours de l’année suivant la publication du présent rapport.

 

Recommandation 14
Dès maintenant, Sport Canada travaille avec les organismes nationaux de sport de manière à s’assurer que quelques membres du groupe d’entraîneurs responsables d’une équipe nationale connaissent les deux langues officielles.

 

Recommandation 15
Dès maintenant, Sport Canada collabore avec les organismes nationaux de sport et l’Association canadienne des entraîneurs afin d’élaborer du matériel pédagogique et des aides d’entraînement qui permettraient aux entraîneurs de travailler avec des équipes mixtes sur le plan linguistique.

 

Recommandation 16
Sport Canada prenne les moyens pour que tous les centres nationaux du sport offrent les services médicaux essentiels dans les deux langues officielles d’ici le 1er avril 2001, et organisent des services d’orientation opportuns pour les athlètes francophones qui déménagent pour la première fois dans un milieu à dominante anglophone.

Nouvelle recommandation à Sport Canada

  1. d’ici le 31 octobre 2003, Sport Canada, en collaboration avec le Commissariat aux langues officielles, entreprenne une étude indépendante sur la participation francophone dans l’ensemble des sports et détermine quelles sont les conditions qui permettent d’assurer un accès égal aux deux groupes de langue officielle dans le sport de haut niveau.
  2. réalise l’étude et produise un rapport d’ici le 30 juin 2004.


Page précédente | Table des matières