ARCHIVÉE - Suivi : Les langues officielles dans le système sportif canadien

AvertissementLa Norme sur la facilité d'emploi des sites Web remplace ce contenu. Cette page Web a été archivée parce que les Normes sur la normalisation des sites Internet 2.0 ont étés annulées.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

 

 

 

Page 1 de 14

Juin 2003

Table des matières

Sommaire

1. Introduction

2. Contexte

3. Méthodologie

4. Observations et mise en œuvre des recommandations

4.1 Sport Canada

4.1.1 La capacité linguistique de Sport Canada
4.1.2 Contribution financière aux grands jeux
4.1.3 Le cadre de financement et de responsabilité en matière de sport

4.2 Les organismes nationaux de sport

4.2.1 Les politiques relatives aux langues officielles
4.2.2 Les programmes des langues officielles

4.3 Les organismes multisports et multiservices

4.4 L’entraînement des athlètes et la formation des entraîneurs

4.4.1 L’éducation interculturelle

4.5 Les centres nationaux du sport

4.5.1 Le centre du sport de Calgary
4.5.2 Le centre du sport de Winnipeg
4.5.3 Le Centre national multisport - Montréal

5. Population d’athlètes brevetés selon leur langue de choix

6. Conclusion

7. Annexes

7.1 Population d’athlètes brevetés
7.2 Liste des recommandations