ARCHIVÉE - Vancouver 2010, une occasion en or : Viser un modèle canadien de la dualité linguistique dans le sport international

AvertissementLa Norme sur la facilité d'emploi des sites Web remplace ce contenu. Cette page Web a été archivée parce que les Normes sur la normalisation des sites Internet 2.0 ont étés annulées.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

 

 

Page 1 de 11

Décembre 2008

Table des matières

Sommaire

1. Introduction

1.1. Objectifs de l’étude

1.2. Méthodologie

1.2.1. Documents
1.2.2. Entrevues et consultations
1.2.3. Observations sur place
1.2.4. Analyse des données

1.3. Portée de l’étude

1.3.1. Contexte législatif
1.3.2. Autres partenaires
1.3.3. Autres institutions fédérales
1.3.4. Télédiffusion

1.4. Contexte de l’étude

1.4.1. Étude factuelle et prospective
1.4.2. Langues officielles du mouvement olympique
1.4.3. Emplacement des Jeux
1.4.4. Limites
1.4.5. Importance d’agir rapidement

2. Structure du COVAN et rôle des organisations francophones et des secrétariats gouvernementaux

2.1. Organisation et rôle des associations francophones, des provinces et du Grand Témoin

2.1.1. Associations francophones
2.1.2. Provinces et territoires
2.1.3. Grand Témoin

2.2.Organisation des gouvernements fédéral et provincial

3. Résultats de l’analyse des thèmes

3.1. Gouvernance des langues officielles

3.1.1. Dispositions linguistiques
3.1.2. Vision et engagement du COVAN
3.1.3. Compréhension des exigences et sensibilisation du personnel
3.1.4. Mécanismes de coordination
3.1.5. Mécanismes de contrôle

3.2. États des ressources nécessaires

3.2.1. Traduction et interprétation
3.2.2. Fonction des langues officielles

3.3. Capacité bilingue du COVAN

3.3.1. Personnel du COVAN
3.3.2. Milieu de travail
3.3.3. Bénévoles

3.4. Communications avec le public et les autres groupes clients

3.4.1. Signalisation et services municipaux et provinciaux
3.4.2. Réception
3.4.3. Signalisation et affichage
3.4.4. Internet
3.4.5. Documents d’information et de promotion
3.4.6. Programmes officiels et billets
3.4.7. Annonce des résultats et commentaires
3.4.8. Communications médiatiques
3.4.9. Services médicaux et d’urgence
3.4.10. Sites d’entraînement
3.4.11. Services aux athlètes
3.4.12. Commanditaires
3.4.13. Appels d’offres

3.5. Programmation culturelle et cérémonies

3.5.1. Olympiade culturelle
3.5.2. Cérémonies d’ouverture et de clôture
3.5.3. Sites en direct
3.5.4. Relais du flambeau olympique

3.6. Liens avec la francophonie canadienne

3.6.1. Entente avec la Fondation Dialogue et la FFCB
3.6.2. Ententes avec le Québec et le Nouveau-Brunswick
3.6.3. Place de la francophonie et legs des Jeux
3.6.4. Ententes avec les médias
3.6.5. Grand Témoin de la Francophonie

4. Conclusions et recommandations

4.1. Conclusions

4.2. Recommandations

4.2.1. Gouvernance des langues officielles
4.2.2. État des ressources nécessaires
4.2.3. Capacité bilingue du COVAN
4.2.4. Communications avec le public et les autres groupes clients
4.2.5. Programmation culturelle et cérémonies
4.2.6. Liens avec la francophonie canadienne

ANNEXE 1 : Liste des documents consultés

ANNEXE 2 : Participants

ANNEXE 3 : Définition de « commanditaire » et de « partenaire gouvernemental »

ANNEXE 4 : Entente multipartite pour les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010 – Annexe A