ARCHIVÉE - Une fenêtre sur le monde - La dualité linguistique dans les relations internationales du Canada

AvertissementLa Norme sur la facilité d'emploi des sites Web remplace ce contenu. Cette page Web a été archivée parce que les Normes sur la normalisation des sites Internet 2.0 ont étés annulées.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

 

 

 

Page 1 de 11

Novembre 2004

Table des matières

Résumé

Introduction

I La dualité linguistique dans la politique internationale

  1. Trois piliers
  2. Consultation publique

II La dualité linguistique dans des programmes et des initiatives clés

  1. Programme de diplomatie ouverte
  2. Programme d'études canadiennes
  3. Promotion de la diversité culturelle
  4. Francophonie
  5. a. Fonds de promotion de la Francophonie
    b. TV5
    c. Participation canadienne aux institutions de la Francophonie

  6. Organisations multinationales régionales
  7. a. Organisation des États américains
    b. Coopération économique de la zone Asie-Pacifique

  8. Missions commerciales

III La dualité linguistique dans les activités des missions

  1. Culture et société
  2. Relations universitaires
  3. Commerce et investissement

IV La dualité linguistique aux premières lignes : la langue de service

  1. Services consulaires
  2. Publications
  3. Services de sécurité

V Le soutien interne pour la dualité linguistique

  1. Exigences, évaluation et formation linguistiques
  2. Formation professionnelle
  3. Champions des langues officielles
  4. Vérification et évaluation

Conclusion: deuxième regard sur la politique internationale

Liste des recommandations

Annexe
Réponse du gouvernement au rapport préliminaire