ARCHIVÉE - OBSERVATIONS

AvertissementLa Norme sur la facilité d'emploi des sites Web remplace ce contenu. Cette page Web a été archivée parce que les Normes sur la normalisation des sites Internet 2.0 ont étés annulées.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Page 4 de 13

Le choix de candidats et candidates pour les postes de SMA peut s’effectuer de diverses façons, notamment par le truchement du Programme de perfectionnement accéléré des cadres supérieurs (PPACS) ou du Processus de préqualification des sous-ministres adjoints (PPQSMA). Quant à eux, les SM et SM délégués sont nommés par ordre du gouverneur en conseil, avec la collaboration du Bureau du Conseil privé. Nous examinerons dans le texte qui suit les étapes que doivent franchir les candidats et candidates pour accéder à ces niveaux.

1.SOUS-MINISTRES ADJOINTS

1.1 Programme de perfectionnement accéléré des cadres supérieurs (PPACS)

La Commission de la fonction publique, en accord avec les SM et de concert avec les autres organismes centraux, a lancé en 1997 le Programme de perfectionnement accéléré des cadres supérieurs (PPACS). Le PPACS fait partie de l’initiative La Relève, qui vise notamment à accroître la capacité des cadres supérieurs, dans le meilleur intérêt de la fonction publique du Canada, de bien choisir son cadre de dirigeants et dirigeantes. Le PPACS a pour objectifs d’identifier un groupe représentatif de cadres des niveaux EX-1 à EX-3 qui font montre du potentiel pour devenir SMA, puis d’accélérer leur perfectionnement et leur avancement professionnel. Leur participation ne garantit toutefois pas qu’ils deviendront SMA. L’affectation de perfectionnement dans un ministère est la pierre angulaire de l’apprentissage des participants et participantes; ils ont alors l’occasion de mettre leurs compétences en pratique dans le monde réel. Ces affectations procurent aux participants une expérience de travail intense et significative.

Les participants deviennent des employés de la CFP dont la date d’entrée en vigueur coïncide avec le début de la première affectation dans un ministère. À ce stade, ils doivent satisfaire aux exigences linguistiques dans leur seconde langue officielle. Un participant de niveau EX-1 peut bénéficier de trois affectations au cours du Programme, et la durée de chacune est généralement de 18 à 24 mois.

Le processus de sélection repose sur le principe du mérite fondé sur les valeurs, ce qui garantit que le processus est juste, transparent et équitable. Les candidats et candidates au PPACS, qui proviennent de la fonction publique, posent librement leur candidature, à la suite de quoi leurs compétences en leadership sont évaluées au moyen de divers outils, dont le dossier du candidat, l’entrevue sur le rendement antérieur, la vérification des références et une entrevue par un jury formé de cadres supérieurs. Les résultats de ces évaluations constituent la base sur laquelle sont faites les recommandations en vue d’une acceptation au PPACS. Tout au long de ce processus, l’accent est mis sur les Compétences en leadership pour les SMA et les cadres supérieurs qui sont considérées comme étant les compétences-clés pour être admis au Programme.

Pour être acceptés au PPACS, les candidats et candidates doivent être des employés de la fonction publique embauchés en vertu de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique, au niveau EX-1, EX-2 ou EX-3. Ils doivent en outre satisfaire aux exigences de niveau CBC pour ce qui est de la seconde langue officielle ou s’engager à le faire. Si le candidat est choisi, il doit satisfaire à cette exigence avant de passer à d’autres étapes du Programme.

Le tableau 1 indique le nombre de postulants francophones et anglophones ainsi que ceux qui se sont qualifiés au PPACS entre 1997 et 2000 (le PPACS fonctionne sur un cycle de 18 mois) :

Tableau 1

Années

Postulants/Postulantes

Retenus/Retenues

 

Francophones

Anglophones

Francophones

Anglophones

 

Nbre

%

Nbre

%

Nbre

%

Nbre

%

1997

91

28,3

231

71,7

19

33,9

37

66,1

1999

32

25,4

94

74,6

4

17,4

19

82,6

2000

35

37,6

58

37,6

13

40,6

19

59,4

Total

158

29,2

383

70,8

36

32,4

75

67,6

Ce tableau indique en moyenne une forte participation francophone à la fois chez les postulants et postulantes et chez les candidats et candidates retenus au PPACS.


Page précédente | Table des matières | Page suivante