ARCHIVÉE - Annexe C : Profil linguistique des répondants au sondage auprès de huit sociétés d’État

AvertissementLa Norme sur la facilité d'emploi des sites Web remplace ce contenu. Cette page Web a été archivée parce que les Normes sur la normalisation des sites Internet 2.0 ont étés annulées.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Page 26 de 27

Des 2 200 questionnaires envoyés, 1 014 ont été complétés, soit 496 francophones et 518 anglophones ce qui donne un taux de réponse de 46 p. 100. Six des huit sociétés d’État participantes étant situées principalement dans la région de la capitale nationale (RCN), il n’est pas surprenant que 74 p. 100 des répondants aient indiqué travailler dans la RCN alors que 24 p. 100 ont indiqué travailler dans la région de Montréal et moins de 1 p. 100 au Nouveau-Brunswick. Les deux autres sociétés d’État étaient situées principalement dans la région de Montréal.

Cinquante et un pour cent des répondants ont indiqué le français comme première langue officielle et 49 p. 100 ont indiqué l’anglais. Des répondants ayant le français comme première langue officielle, 1 p. 100 ont indiqué l’anglais comme langue maternelle et 2 p. 100 une langue maternelle autre que le français ou l’anglais. Des répondants ayant indiqué l’anglais comme première langue officielle, 8 p. 100 ont le français comme langue maternelle et 9 p. 100 ont une langue maternelle autre que l’anglais ou le français.

Graphique 18 - Lieu de travail selon la première langue officielle (%)

Le graphique 19 indique la répartition des employées et des employés selon leur catégorie professionnelle. Près du quart indiquent faire partie du groupe de la gestion. Parmi ceux-ci, 40 p. 100 ont indiqué le français comme première langue officielle et 60 p. 100 ont indiqué l’anglais.

Graphique 19 - Répartition du personnel selon leur catégorie professionnelle (%)

En tout, 60 p. 100 des employés et des employées indiquent exercer des fonctions bilingues au sein de leur société d’État. Plus particulièrement, 79 p. 100 des francophones indiquent exercer des fonctions bilingues, comparativement à 43 p. 100 des anglophones. Les francophones sont donc environ deux fois plus enclins à travailler dans les deux langues officielles que les anglophones, comme l’illustre le graphique ci-dessous.

Graphique 20 - Répartition des répondants francophones et anglophones selon les exigences linguistiques de leur poste (%)

La grande majorité des francophones ont déclaré avoir effectué leurs études primaires en français. Par contre, les données indiquent que plus ils évoluaient dans le système scolaire, plus ils avaient tendance à se retrouver dans le système scolaire anglophone. En effet, 32 p. 100 des francophones ont effectué leurs études supérieures en anglais. Du côté des anglophones, on observe la tendance inverse. Alors que 75 p. 100 d’entre eux ont effectué leurs études 59 primaires en anglais, ils étaient 90 p. 100 à avoir effectué leurs études supérieures en anglais. Les données démontrent aussi que les anglophones sont plus nombreux à avoir obtenu un diplôme universitaire que les francophones. Chez les anglophones, 60 p. 100 indiquent avoir effectué des études universitaires et 23 p. 100 des études supérieures. Du côté francophone, 44 p. 100 indiquent avoir effectué des études universitaires et 12 p. 100 des études supérieures.

Alors que 20 p. 100 des anglophones ont effectué leurs études primaires en français, 35 p. 100 des anglophones ont choisi d’éduquer leurs enfants en français. Cette tendance semble démontrer la popularité des programmes d’immersion.

Graphique 21 - Pourcentage des études effectuées dans la première langue officielle.

Page précédente | Table des matières | Page suivante