ARCHIVÉE - Ayer’s Cliff, le 19 septembre 2009

AvertissementLa Norme sur la facilité d'emploi des sites Web remplace ce contenu. Cette page Web a été archivée parce que les Normes sur la normalisation des sites Internet 2.0 ont étés annulées.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Notes pour une allocution à la Journée des Townshippers


Graham Fraser – Commissaire aux langues officielles

Seul le texte prononcé fait foi

Bonjour à tous,

Comme il me fait plaisir d’être ici parmi vous aujourd’hui pour célébrer cette belle et dynamique communauté! J’ai toujours l’impression de revenir chez moi lorsque je viens dans les Cantons de l’Est, ce que je fais le plus souvent possible.

Les Cantons de l’Est, comme bien d’autres régions comptant une communauté de langue officielle en situation minoritaire, font face à des défis particuliers. Je suis frappé par le fait que vous travailliez déjà à mobiliser les jeunes. Non seulement est‑ce le 30e anniversaire des Townshippers, mais votre président, Michael Van Lerop, célèbre aussi son 30e anniversaire. Et l’une des personnes qui l’a précédé, Nancy Beattie, a été présidente à un âge encore plus jeune.

Toute communauté de langue officielle en situation minoritaire dépend de ses jeunes. Le niveau élevé de bilinguisme de vos jeunes fait d’eux des ambassadeurs pour les communautés d’expression anglaise et française. De plus, ils contribuent grandement à la croissance et à la prospérité de nos communautés.

Ici, dans les Cantons de l’Est, vous avez de précieux atouts : un patrimoine culturel solide, un cégep et une université de langue anglaise, et un quotidien et plusieurs hebdomadaires de langue anglaise.

Une partie de ce patrimoine découle d’une tradition de collaboration avec la majorité francophone, ce qui, de bien des façons, fait de votre communauté un modèle à suivre.

Les questions touchant les jeunes sont au cœur des objectifs de l’Association des Townshippers, ainsi que de celles de la Conférence de recherche communautaire, une nouvelle initiative lancée il y a un an. Les deux organisations reconnaissent l’importance d’habiliter les jeunes et de leur donner un sentiment d’appartenance à la communauté, en partie pour freiner leur exode, mais aussi pour renforcer leur sentiment de fierté. La Conférence de recherche reconnaît par ailleurs l’importance d’établir un échange intergénérationnel.

La semaine dernière, à l’assemblée générale du QCGN, Marjorie Goodfellow a été l’une des premiers lauréats du prix Sheila et Victor Goldbloom. Je suis convaincu qu’elle continuera à être active dans le secteur de la santé et demeurera un mentor pour la jeune génération de leaders communautaires.

Plus jeune, j’ai passé tous mes étés ici, jusqu’à l’âge de 14 ans. La beauté de la région, ainsi que son interconnectivité et les liens étroits de sa communauté m’ont incité à y revenir bien des années plus tard. Les beaux moments que j’ai vécus à notre maison d’été de North Hatley au fil des années, entouré de grands auteurs littéraires d’expression anglaise du Québec, comme F.R. Scott et Mason Wade, ont contribué à façonner l’homme que je suis aujourd’hui.

Hier soir, j’étais à Hatley pour célébrer, avec bon nombre d’entre vous, le lancement de Taproot IV, un recueil de prose, de poésie et d’images d’auteurs et d’artistes de la région. Ces auteurs et artistes, ainsi que toutes les autres personnes qui ont soumis des œuvres dans le cadre du projet, ont contribué à modeler l’identité de la communauté et en font la promotion partout dans la province et dans le pays. Ces voix aident à façonner notre monde.

Soulignons qu’ils ne sont pas les seuls. Tous les membres d’une communauté de langue officielle ont un rôle à jouer. Vous êtes tous des ambassadeurs des Cantons de l’Est et vous contribuez tous à la promotion de cette communauté dynamique ailleurs au Québec et au Canada. J’ai l’intention de suivre les efforts que vous déploierez ensemble en ce sens par l’entremise de la Conférence de recherche communautaire. Je suis certain que le fruit de vos efforts servira d’inspiration à d’autres communautés du pays confrontées aux mêmes défis. Bien sûr, mon équipe et moi continuerons de vous soutenir de notre mieux.

Bonne Journée des Townshippers!

Merci.