Ressources destinées aux médias

Le Commissariat aux langues officielles est heureux de mettre à la disposition des éditeurs de journaux des textes à reproduction libre portant sur divers thématiques rattachées aux langues officielles.

Ce projet est le produit d’une collaboration avec le service L’édition Nouvelles. Toute personne est autorisée à reproduire et diffuser ces textes à condition de conserver les caractères d’identification (EN) au début de chacun des textes.

Les textes devraient être disponibles durant environ 4 mois avant d’être remplacés par une nouvelle série de textes.

Les langues officielles au Canada : une question de respect

  • Démystifier les langues officielles au Canada
    (EN) – Même si des sondages récents indiquent que la plupart des Canadiens appuient  le bilinguisme officiel du Canada, il demeure une certaine confusion sur ce que cela implique réellement. »


  • Le français et l’anglais appartiennent à tous les Canadiens
    (EN) – Si le personnel médical du Québec ne parle pas anglais, les anglophones de la province n’obtiendront pas des soins de santé de qualité dans leur langue. De même, lorsque les employés d’une compagnie aérienne ou ferroviaire sont incapables de fournir des consignes de sécurité en français, les passagers francophones peuvent être en danger. Et si les fonctionnaires qui travaillent dans une région bilingue ne sont pas autorisés à employer le français ou l’anglais, le droit de travailler dans la langue officielle de son choix n’est pas respecté. »


  • Les langues officielles 25 ans après l’adoption de la Charte : le point de vue des jeunes
    (EN) – La Charte canadienne des droits et libertés célèbre ses 25 ans cette année. Elle prévoit l’égalité de nos deux langues officielles, le français et l’anglais, dans les institutions fédérales. »


  • L’apprentissage d’une langue seconde : un atout pour nos enfants
    (EN) – En tant que société, nous devons veiller à ce que nos enfants disposent de tous les atouts nécessaires pour réussir dans la vie. L’un des moyens d’y parvenir est de leur enseigner une langue seconde. »


  • Fait en bref sur les langues officielles


  • Fait en bref sur les langues officielles et les nouveaux arrivants

  • Deux langues officielles qui valent d’être célébrées
    (EN)—C’est un de ces anniversaires qui échappent à plusieurs Canadiens. Après tout, le droit de parler français ou anglais au Canada n’a rien d’extraordinaire, n’est-ce pas? »

  • Un juge de la citoyenneté, qui a émigré de l’Inde vers le Canada avec à peine quelques notions d’anglais ou de français, fait maintenant prêter serment aux nouveaux Canadiens dans les deux langues officielles
    (EN)—À son arrivée au Canada, Shinder Singh Purewal parlait à peine l’anglais. Il n’aurait jamais pensé qu’un jour, il deviendrait juge de la citoyenneté et ferait prêter serment aux nouveaux Canadiens dans les deux langues officielles. »

  • Un anglophone préserve son héritage acadien, un mot à la fois
    (EN)—Donald DesRoches ignorait que ses ancêtres avaient été expulsés du Canada, au cours de la « déportation des Acadiens », avant de découvrir son nom de famille au lieu historique national de Grand-PréSite externe, en Nouvelle-Écosse, où est commémorée la déportation des Acadiens. »

  • Un journaliste d’Ottawa tisse des liens entre les francophones et les anglophones
    (EN)—Sur la colline du Parlement, les personnes bilingues ne sont pas rares du tout – mais personne ne prend le bilinguisme aussi au sérieux que le correspondant du Globe and Mail Daniel Leblanc. »