Les manifestations culturelles

Page 11 de 14

La programmation d’événements sportifs d’envergure nationale ou internationale en sol canadien ne se limite habituellement pas aux épreuves sportives; elle comprend souvent diverses manifestations culturelles et artistiques, comme des spectacles, des cérémonies d’ouverture et de clôture et des expositions.

Lorsque le gouvernement du Canada participe à leur financement, ces manifestations culturelles et artistiques doivent inclure et représenter les deux grandes communautés de langue officielle du pays. Selon le contexte, la juste représentation de la dualité linguistique prendra différentes formes, dès lors qu’elle s’étend au-delà des aspects officiels et protocolaires des cérémonies. C’est pourquoi il est fondamental que les ententes établissent clairement de quelle façon le comité organisateur doit s’assurer que les cérémonies et la programmation reflètent bien la dualité linguistique du pays.

Par exemple, la présence des deux langues officielles dans les activités culturelles s’applique autant aux composantes parlées que visuelles des représentations. Si la participation d’artistes ou de professionnels des deux groupes linguistiques à l’organisation de l’événement est importante, il est également crucial que le français et l’anglais se fassent entendre dans les spectacles et les cérémonies.

Le gouvernement du Canada doit fournir un soutien au comité pour qu’il comprenne bien ses obligations en la matière et conserver un droit de regard sur le contenu. De leur côté, les organisateurs doivent posséder une bonne connaissance des particularités culturelles des deux groupes linguistiques.

Les organisateurs doivent également voir à ce que des artistes du groupe linguistique minoritaire soient mis en valeur aux événements culturels et artistiques bien en vue. Évidemment, il est parfois nécessaire de tenir compte de l’auditoire et d’équilibrer le contenu des manifestations culturelles en conséquence. Toutefois, il faut toujours garder à l’esprit l’importance de refléter la richesse et la diversité culturelles des deux collectivités de langue officielle.

QUESTIONS À SE POSER

Comité organisateur

  • Comment ferons-nous en sorte que les cérémonies et la programmation culturelle témoignent fidèlement des deux collectivités de langue officielle dans toute leur richesse et leur diversité?
  • Comment verrons-nous à l’équilibre du français et de l’anglais dans les composantes visuelles et parlées de notre programmation?
  • Quelles mesures prendrons-nous pour que le service responsable des manifestations culturelles soit sensibilisé au besoin de refléter la dualité linguistique du Canada?
  • Comment solliciterons-nous et mettrons-nous en valeur la participation des communautés de langue officielle de la région et d’ailleurs au Canada?
  • Comment ferons-nous en sorte que les artistes du groupe linguistique minoritaire soient mis en valeur aux événements culturels et artistiques?

Gouvernement du Canada

  • De quelle façon vérifierons-nous que les ententes définissent clairement les responsabilités du comité organisateur à l’égard de la représentation et de l’inclusion de la dualité linguistique dans les cérémonies et la programmation culturelle?
  • Comment fournirons-nous du soutien au comité pour qu’il comprenne bien ses obligations en la matière et comment pourrons-nous conserver un droit de regard sur le contenu?
  • Quels indicateurs de rendement serviront à évaluer le respect des obligations?


Page précédente | Table des matières | Page suivante