ARCHIVÉE - Sommaire

AvertissementLa Norme sur la facilité d'emploi des sites Web remplace ce contenu. Cette page Web a été archivée parce que les Normes sur la normalisation des sites Internet 2.0 ont étés annulées.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Page 2 de 11

Le 24 novembre 2008, à Vancouver, le Commissariat aux langues officielles a organisé un forum de discussion sur les perceptions de Canadiens de diverses origines à l’égard de la dualité linguistique. Deuxième d’une série de trois forums éventuels, le forum de Vancouver a donné l’occasion au Commissariat d’amorcer un dialogue avec des Canadiens de la Colombie-Britannique de diverses origines. Le premier forum a été organisé à Toronto en octobre 2007.

Les principaux objectifs du forum de Vancouver étaient de mieux comprendre les perceptions de Canadiens de diverses origines à l’égard de la dualité linguistique et d’examiner les liens qui existent entre la dualité linguistique et la diversité culturelle. Les groupes ethnoculturels expérimentent différemment la dualité linguistique; c’est pourquoi le Commissariat voulait mieux comprendre ces expériences et resserrer les liens avec les participants de la Colombie-Britannique pour poursuivre le dialogue dans l’avenir. Ce forum a fourni d’importantes données que le Commissariat peut utiliser pour inciter le gouvernement à prendre des mesures afin de mieux intégrer la diversité culturelle et la dualité linguistique dans ses politiques et programmes.

Pour atteindre ces objectifs, le forum a réuni un groupe diversifié de participants qui ont discuté de leurs attentes et de leurs expériences personnelles à l’égard de la dualité linguistique et de la diversité culturelle. Les discussions se sont articulées autour de deux thèmes :

  • l’évolution de l’identité canadienne;
  • l’interaction quotidienne de la dualité linguistique et de la diversité culturelle : Quels sont les enjeux et que devons-nous faire?

Thème 1 : L’évolution de l’identité canadienne

Durant le premier atelier, on a invité les participants à discuter de deux questions en se basant sur leurs perceptions, leurs réflexions et leur compréhension des valeurs fondamentales de la société canadienne et sur leur compréhension de l’expression « diversité culturelle ».

Les participants se sont entendus sur un vaste éventail de valeurs fondamentales qui, à leur avis, renforcent et singularisent le Canada en tant que société qui suscite l’admiration de beaucoup de gens de partout dans le monde. En termes généraux, il s’agit de la diversité et du multiculturalisme, de la démocratie et de la justice, du respect et de l’acceptation ainsi que du développement durable.

La compréhension de la diversité culturelle a été liée à une évolution du sentiment d’identité et au fait de pouvoir vivre et promouvoir son propre patrimoine et sa culture tout en les associant à d’autres cultures. L’identité continue de se forger tandis que les gens sont exposés à différentes cultures.

Thème 2 : L’interaction quotidienne de la dualité linguistique et de la diversité culturelle : Quels sont les enjeux et que devons-nous faire?

La discussion entourant le rôle de la dualité linguistique a porté sur les répercussions de la politique sur les langues officielles. Quels en sont les rôles et l’intérêt pour les Canadiens? Quels en sont les défis? Quelles stratégies peut-on concevoir sur le plan personnel, communautaire et public pour en renforcer sa mise en œuvre au Canada?

À la question de savoir si la dualité linguistique et la diversité culturelle s’opposent ou se complètent, les participants ont été plus nombreux à affirmer qu’elles se complètent. Ils ont toutefois souligné que cette perception dépend des contextes et des circonstances propres à chacun, comme l’éducation, l’immigration, l’établissement et l’intégration, l’emploi et les droits constitutionnels.

En réponse aux mesures qui pourraient être prises, les participants ont formulé de nombreuses suggestions :

  • le gouvernement devrait intervenir en ce qui concerne les politiques, l’éducation et la jeunesse, de même qu’en ce qui concerne la prestation de services pour les nouveaux immigrants;
  • le Commissariat devrait promouvoir des politiques qui intègrent la dualité linguistique et la diversité culturelle, préconiser l’uniformité d’accès aux services linguistiques et travailler de concert avec les systèmes d’éducation et les jeunes;
  • les communautés ethnoculturelles devraient promouvoir les politiques sur les langues officielles et leur objectif, expliquer les liens qui existent entre la dualité linguistique et la diversité culturelle et soutenir les nouveaux arrivants (en particulier les réfugiés) en leur fournissant plus d’outils pour faciliter leur intégration.

Au cours de la dernière partie du forum, les participants ont rempli un formulaire d’évaluation. La plupart ont affirmé être fort satisfaits de la formule du forum, de son mode de déroulement et de la profondeur des délibérations qui s’y sont déroulées. Ils ont également fourni au Commissariat des idées sur la façon d’améliorer la présentation des forums à l’avenir.



 Table des matières | Page suivante