Le français et l’anglais appartiennent à tous les Canadiens

(EN) – Si le personnel médical du Québec ne parle pas anglais, les anglophones de la province n’obtiendront pas des soins de santé de qualité dans leur langue. De même, lorsque les employés d’une compagnie aérienne ou ferroviaire sont incapables de fournir des consignes de sécurité en français, les passagers francophones peuvent être en danger. Et si les fonctionnaires qui travaillent dans une région bilingue ne sont pas autorisés à employer le français ou l’anglais, le droit de travailler dans la langue officielle de son choix n’est pas respecté.

Pourquoi ne pas envisager de découvrir les langues officielles et de mieux comprendre ce qu’elles signifient pour vous, en tant que Canadien? Peut‑être même pourriez‑vous prendre un cours de langue seconde… Après tout, plusieurs pays reconnaissent la valeur de la connaissance d’une deuxième langue, et des sondages récents révèlent que les Canadiens sont favorables à l’idée d’un Canada bilingue.

Pour plus de renseignements, consultez les sites suivants :

  • Commissariat aux langues officielles : languesofficielles.gc.ca.
  • Société pour la promotion de l'enseignement de l’anglais, langue seconde, au Québec : speaq.qc.ca.
  • Canadian Parents for French : cpf.ca.

L'édition Nouvelles
Nombre de mots : 178