Principales recommandations du rapport de vérification et réponses d’Air Canada

  • Le commissaire aux langues officielles recommande à Air Canada d’élaborer et de mettre en œuvre un cadre de responsabilisation en matière de langues officielles dans le but de préciser les rôles et les responsabilités du personnel de la Société.

    Réponse d’Air Canada : D’ici la fin de l’année, Air Canada élaborera et mettra en œuvre un cadre de responsabilisation en matière de langues officielles qui établira les principes directeurs de la gestion efficace des langues officielles.

  • Le commissaire aux langues officielles recommande à Air Canada d’établir un nouveau plan d’action sur la mise en œuvre efficace de la partie IV et des autres parties de la Loi sur les langues officielles.

    Réponse d’Air Canada : Air Canada dressera un plan d’action triennal qui lui permettra de s’assurer du respect de la partie IV de la Loi sur les langues officielles et d’atteindre ses objectifs commerciaux.

  • Le commissaire aux langues officielles recommande à Air Canada de prendre des mesures concrètes et efficaces pour sensibiliser les gestionnaires, les directeurs et les agents de bord ainsi que les agents principaux et agents, ventes et service clientèle, à leurs responsabilités liées à l’offre active et à la prestation de services bilingues en vertu de la partie IV de la Loi sur les langues officielles.

    Réponse d’Air Canada : Air Canada dispose déjà de nombreux moyens pour communiquer avec ses employés. Elle les sensibilisera à ses obligations linguistiques en utilisant les moyens suivants :
    • emprunter tous les canaux disponibles pour communiquer efficacement aux employés leurs responsabilités;
    • mettre à jour les exigences en matière d’initiation des employés;
    • passer en revue et mettre à jour les exigences en matière de compétences linguistiques du personnel d’Air Canada, de Jazz et d’autres entreprises affiliées potentielles.