Infographie : Ce que les Canadiens pensent de l’apprentissage du français et de l’anglais

Infographie à propos de ce que les Canadiens pensent de l’apprentissage du français et de l’anglais, texte descriptif ci-dessous

Version texte : Ce que les Canadiens pensent de l’apprentissage du français et de l’anglais

8 Canadiens sur 10 sont d’accord que l’on devrait déployer plus d’efforts afin que les jeunes puissent devenir bilingues
Region Bilinguisme pour l’ensemble du Canada
Colombie-Britannique 82 %
Alberta 82 %
Prairies 80 %
Ontario 80 %
Québec 93 %
Atlantique 86 %

De manière générale, tant les Canadiens bilingues qu’unilingues appuient les affirmations suivantes :

  • « Le français et l’anglais devraient être enseignés dans toutes les écoles primaires du Canada. »
    • Bilingues : 94 %
    • Unilingues : 86 %
  • « Les gouvernements provinciaux devraient donner accès à de nouvelles places dans les programmes d’immersion. »
    • Bilingues : 83 %
    • Unilingues : 73 %

Parmi les Canadiens qui possèdent des compétences dans leur seconde langue officielle :

  • 70 % ont appris cette seconde langue à l’école primaire ou secondaire
    • 79 % parmi ceux ayant l’anglais comme première langue officielle
    • 57 % parmi ceux ayant le français comme première langue officielle
  • 56 % ont appris cette seconde langue à l’extérieur de l’école
    • 45 % parmi ceux ayant l’anglais comme première langue officielle
    • 73 % parmi ceux ayant le français comme première langue officielle

Ceux ayant appris à l’extérieur de l’école l’ont fait, entre autres :

  • en fréquentant des amis;
  • en regardant la télévision, des films;
  • en conversant au travail;
  • en suivant des cours privés;
  • en l’utilisant à la maison, en famille

Le plus gros obstacle à l’apprentissage d’une seconde langue officielle : L’accès

1/3 des répondants qui ne sont pas bilingues disent que le manque d’accès à des cours de langue est un obstacle à leur apprentissage ou à leur maîtrise d’une seconde langue officielle.

Sondage administré par Nielsen pour le compte du Commissariat aux langues officielles, de février à mars 2016. Les résultats du sondage téléphonique comportent une marge d’erreur, à l’échelle nationale, de +/-3,1 %, 19 fois sur 20.

Date de modification :
2020-09-18