Infographie : Ce que les Canadiens pensent du bilinguisme et de la Loi sur les langues officielles (2021)

Ce que les Canadiens pensent du bilinguisme et de la Loi sur les langues officielles (2021). Les données sont énumérées dans la version texte qui suit.

Version texte : Ce que les Canadiens pensent du bilinguisme et de la Loi sur les langues officielles (2021)

L’appui à la Loi sur les langues officielles est toujours solide dans l’ensemble du Canada avec 87 % d’appui (2016 : 88 %).

Région Résultats (les changements régionaux sont inférieurs aux marges d’erreur)
Ensemble du pays 87 % (88 % en 2016)
Colombie-Britannique et territoires 87 % (84 % en 2016)
Alberta 80 % (90 % en 2016)
Saskatchewan et Manitoba 78 % (83 % en 2016)
Ontario 87 % (87 % en 2016)
Québec 95 % (92 % en 2016)
Atlantique 86 % (91 % en 2016)
  • 90 % des 18 à 34 ans appuient la Loi sur les langues officielles
  • 89 % des 35 à 54 ans appuient la Loi sur les langues officielles
  • 84 % des 55 ans et plus appuient la Loi sur les langues officielles
Appui selon la langue des personnes qui ont répondu Fortement en accord Plutôt en accord
Bilingue 65 % 27 %
Unilingue 48 % 35 %
Français 67 % 28 %
Anglais 53 % 33 %

Raison la plus souvent invoquée pour expliquer l’appui à la Loi sur les langues officielles :

La Loi reconnaît l’histoire, le statut et la culture du Canada en tant que pays bilingue.

La population canadienne est d’accord :

  • 94 % - Les services du gouvernement fédéral devraient être offerts en français et en anglais.
  • 84 % - En faveur du bilinguisme dans l’ensemble du Canada.
  • 82 % - Le premier ministre du Canada devrait être bilingue.
  • 79 % - Puisque le français et l’anglais font partie de notre histoire, ils devraient avoir un statut égal.
  • 78 % - L’existence de deux langues officielles est l’une des réalités qui définissent vraiment le Canada.
  • 77 % - Les juges de la Cour suprême du Canada devraient être bilingues.
  • 77 % - En temps de crise, les dirigeants politiques devraient s’adresser aux Canadiennes et aux Canadiens dans leur langue officielle de préférence.
  • 75 % - Les grands événements au Canada, comme la Coupe du monde, devraient se dérouler dans les deux langues officielles.

Les avantages du bilinguisme : pourcentage des personnes qui sont d’accord

  • Avoir plus de possibilités d’emploi : 93 % des personnes qui ont répondu
  • Offrir un meilleur service : 93 % des personnes qui ont répondu
  • Faire la connaissance de Canadiennes et de Canadiens qui parlent l’autre langue officielle : 89 % des personnes qui ont répondu
  • Voyager plus facilement dans d’autres pays : 88 % des personnes qui ont répondu
  • Se familiariser avec une autre culture : 87 % des personnes qui ont répondu

 

Sondage administré par Environics pour le compte du Commissariat aux langues officielles, de septembre à octobre 2021. Les résultats du sondage téléphonique (échantillon : 1 507 répondants) comportent une marge d’erreur à l’échelle nationale de ±2,5 %, 19 fois sur 20.

Date de modification :
2022-02-24