Présentation du sondage sur les langues officielles et le bilinguisme

Objectifs et utilité de la recherche

La recherche était assortie des deux principaux objectifs suivants :

  1. Sonder l’opinion, les perceptions et les expériences du public au chapitre des langues officielles et du bilinguisme en fonction des renseignements démographiques de base et à des fins promotionnelles.
  2. Dresser un profil socioculturel détaillé (habitudes, attitudes, valeurs) des personnes qui sont favorables au bilinguisme et à l’utilisation des deux langues officielles et à ceux qui s’y opposent afin d’orienter les communications stratégiques internes.

Résumé

Objectif #1

  • Une grande majorité de Canadiens appuie à la fois la Loi sur les langues officielles et le bilinguisme. Même si l’on peut observer des différences quant au soutien sur le plan démographique, tous les groupes démographiques sont plus susceptibles d’appuyer que d’opposer la Loi. Il en est de même pour le bilinguisme. En outre, les jeunes adultes sont plus susceptibles d’appuyer fortement la Loi et le bilinguisme.
  • Il y a des différences régionales prévisibles dans l’appui à la Loi sur les langues officielles et le bilinguisme – le Québec affiche le taux de soutien le plus élevé et l’Ouest le plus faible – mais l’écart entre ces deux régions est en fait très faible et le taux de soutien est élevé dans toutes les régions du Canada.

Objectif #2

  • Un facteur déterminant de toute comparaison des partisans et des opposants à la Loi sur les langues officielles, est le degré d’exposition des répondants à l’autre langue officielle au sein de leur communauté, dans leur culture et à la télé.
  • Une bonne partie des répondants ont des idées fausses sur la Loi sur les langues officielles et la majorité d’entre eux croient réellement à nombre des mythes persistants. La raison la plus déterminante invoquée par les répondants qui s’opposent à la Loi sur les langues officielles est le coût lié à assurer l’accès aux services dans les deux langues officielles.

Méthodologie

Population cible : Population générale  de 18 ans et plus au Canada

  1. Sondage téléphonique : Plus court, mais extrapolable
    • Échantillon probabiliste de numéros de téléphone fixe et cellulaire (n= 1 000)
    • Quotas et pondérations pour garantir la représentativité (région, âge, sexe)
    • Collecte de données : du 16 février au 1er mars 2016
  2. Sondage en ligne : Plus détaillé, mais non extrapolable
    • Échantillon non probabiliste de membres du panel de Nielsen (n= 1 016)
    • Quotas et pondérations pour garantir la représentativité (région, âge, sexe)
    • Collecte de données : du 15  au 21 mars 2016

Sondage téléphonique et en ligne

La première partie du questionnaire a été présentée au téléphone à des répondants et en ligne à des membres d’un groupe d’experts. Les résultats varient d’un mode de sondage à l’autre, les répondants au sondage téléphonique étant plus favorables au bilinguiseme que les autres.

Téléphone

Le sondage téléphonique auprès d’un échantillon sélectionné au hasard est la méthode la plus fiable de poser des questions directes. Elle permet de calculer la marge d’erreur et de présenter des écarts significatifs sur le plan statistique entre les groupes.

En ligne

Le sondage a été présenté en ligne à un échantillon préselectionné de répondants. Cette méthode peut s’avérer plus approppriée lorsqui’il faut poser des questions de nature délicate susceptibles de susciter un biais de désirabilité sociale en présence d’un interviewer.

L’ampleur du soutien ou de l’assentiment varie d’une méthode à l’autre, mais de manière cohérente (structure des éléments ayant plus ou moins d’appuis est la même). En revanche, les questions objectives (p. ex. Êtes-vous bilingues?) ont obtenu des réponses quasi identiques auprès des deux groupes.

Interprétation des données

Marges d’erreur au sondage téléphonique
Régions Marge d’erreur 19 fois sur 20
Canada +/- 3,1 %
Atlantique +/- 9,8 %
Québec +/- 6,5 %
Ontario +/- 5,2 %
Prairies +/- 9,8 %
Alberta +/- 9,8 %
Colombie-Britannique +/- 8,9 %
 

Disparités régionales perceptibles, mais appui général élevé dans toutes les régions

Appui face aux objectifs de la LLO (% de répondants du sondage téléphonique qui sont fortement ou plutôt en appui). La version texte suit.
 
Tableau - Disparités régionales perceptibles, mais appui général élevé dans toutes les régions
Région Appui face aux objectifs de la LLO (% de répondants du sondage téléphonique qui sont fortement ou plutôt en appui)
Ensemble du pays 88 %
Colombie-Britannique 84 %
Alberta 90 %
Prairies 83 %
Ontario 87 %
Québec 92 %
Atlantique 91 %
 

Appui face aux objectifs de la LLO

Q1. Diriez-vous que vous êtes fortement en appui, plutôt en appui, plutôt en opposition ou fortement en opposition face à ces objectifs de la Loi sur les langues officielles?

Diriez-vous que vous êtes fortement en appui, plutôt en appui, plutôt en opposition ou fortement en opposition face à ces objectifs de la <em>Loi sur les langues officielles</em>? Téléphone : globalement. La version texte suit.
 
Diriez-vous que vous êtes fortement en appui, plutôt en appui, plutôt en opposition ou fortement en opposition face à ces objectifs de la Loi sur les langues officielles? Téléphone : globalement
Fortement en appui Plutôt en appui Plutôt en opposition Fortement en opposition Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
55 % 33 % 5 % 4 % 2 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet téléphonique (n=1 000)

Diriez-vous que vous êtes fortement en appui, plutôt en appui, plutôt en opposition ou fortement en opposition face à ces objectifs de la Loi sur les langues officielles?, téléphone : globalement, sexe
Téléphone : globalement - Sexe Fortement en appui Plutôt en appui Plutôt en opposition Fortement en opposition Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
Hommes 58 % 33 % 4 % 3 % 2 %
Femmes 53 % 33 % 6 % 6 % 3 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet téléphonique (n=1 000)

Diriez-vous que vous êtes fortement en appui, plutôt en appui, plutôt en opposition ou fortement en opposition face à ces objectifs de la Loi sur les langues officielles?, téléphone : globalement, régions
Téléphone : globalement - Régions Fortement en appui Plutôt en appui Plutôt en opposition Fortement en opposition Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
Atlantique 61 % 30 % 4 % 3 % 3 %
Québec 67 % 25 % 2 % 4 % 1 %
Ontario 55 % 32 % 6 % 4 % 3 %
Prairies 41 % 42 % 10 % 6 % 1 %
Alberta 45 % 45 % 5 % 3 % 2 %
C.-B./Terr. 49 % 36 % 6 % 6 % 3 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet téléphonique (n=1 000)

Diriez-vous que vous êtes fortement en appui, plutôt en appui, plutôt en opposition ou fortement en opposition face à ces objectifs de la Loi sur les langues officielles? , téléphone : globalement, groupe d'âge
Téléphone : globalement - Groupe d'âge Fortement en appui Plutôt en appui Plutôt en opposition Fortement en opposition Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
agé de 18-34 60 % 32 % 3 % 2 % 3 %
agé de 35-54 50 % 39 % 7 % 4 % 1 %
agé de 55+ 57 % 28 % 5 % 7 % 3 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet téléphonique (n=1 000)

Diriez-vous que vous êtes fortement en appui, plutôt en appui, plutôt en opposition ou fortement en opposition face à ces objectifs de la <em>Loi sur les langues officielles</em>? En ligne : globalement. La version texte suit.
 
Diriez-vous que vous êtes fortement en appui, plutôt en appui, plutôt en opposition ou fortement en opposition face à ces objectifs de la Loi sur les langues officielles? En ligne : globalement
Fortement en appui Plutôt en appui Plutôt en opposition Fortement en opposition Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
45 % 33 % 9 % 7 % 5 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

Diriez-vous que vous êtes fortement en appui, plutôt en appui, plutôt en opposition ou fortement en opposition face à ces objectifs de la Loi sur les langues officielles?, en ligne : globalement, sexe
En ligne : globalement - Sexe Fortement en appui Plutôt en appui Plutôt en opposition Fortement en opposition Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
Hommes 44 % 36 % 9 % 5 % 7 %
Femmes 46 % 30 % 9 % 11 % 3 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

Diriez-vous que vous êtes fortement en appui, plutôt en appui, plutôt en opposition ou fortement en opposition face à ces objectifs de la Loi sur les langues officielles?, en ligne : globalement, region
En ligne : globalement - Régions Fortement en appui Plutôt en appui Plutôt en opposition Fortement en opposition Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
Atlantique 44 % 44 % 5 % 5 % 3 %
Québec 69 % 20 % 4 % 3 % 4 %
Ontario 40 % 40 % 9 % 6 % 5 %
Prairies 34 % 29 % 15 % 11 % 10 %
Alberta 28 % 34 % 16 % 16 % 7 %
C.-B./Terr. 34 % 33 % 12 % 13 % 7 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

Diriez-vous que vous êtes fortement en appui, plutôt en appui, plutôt en opposition ou fortement en opposition face à ces objectifs de la Loi sur les langues officielles?, en ligne : globalement, groupe d'âge
En ligne : globalement - Groupe d'âge Fortement en appui Plutôt en appui Plutôt en opposition Fortement en opposition Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
agé de 18-34 46 % 35 % 4 % 6 % 9 %
agé de 35-54 41 % 36 % 11 % 6 % 6 %
agé de 55+ 48 % 28 % 11 % 10 % 3 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

Appui pour le bilinguisme

Q2A. À quel point êtes-vous d’accord avec l’énoncé … Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l’ensemble du Canada.

À quel point êtes-vous d’accord avec l’énoncé … Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l’ensemble du Canada, téléphone : globalement. La version texte suit.
 
À quel point êtes-vous d’accord avec l’énoncé … Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l’ensemble du Canada, téléphone : globalement
Fortement d'accord Plutôt d'accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
54 % 30 % 8 % 7 % 1 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet téléphonique (n=1 000)

À quel point êtes-vous d’accord avec l’énoncé … Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l’ensemble du Canada, téléphone : globalement, sexe
Téléphone : globalement - Sexe Fortement d'accord Plutôt d'accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
Hommes 55 % 31 % 7 % 5 % 1 %
Femmes 52 % 29 % 9 % 9 % 1 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet téléphonique (n=1 000)

À quel point êtes-vous d’accord avec l’énoncé … Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l’ensemble du Canada, téléphone : globalement, régions
Téléphone : globalement - Régions Fortement en appui Plutôt d'accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
Atlantique 55 % 31 % 5 % 10 % 0 %
Québec 67 % 26 % 5 % 2 % 1 %
Ontario 51 % 29 % 9 % 9 % 2 %
Prairies 46 % 34 % 11 % 8 % 1 %
Alberta 42 % 40 % 12 % 6 % 0 %
C.-B./Terr. 53 % 29 % 7 % 8 % 2 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet téléphonique (n=1 000)

À quel point êtes-vous d’accord avec l’énoncé … Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l’ensemble du Canada, téléphone : globalement, groupe d'âge
Téléphone : globalement - Groupe d'âge Fortement d'accord Plutôt d'accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
agé de 18-34 64 % 26 % 6 % 3 % 1 %
agé de 35-54 50 % 34 % 9 % 7 % 1 %
agé de 55+ 50 % 29 % 8 % 11 % 1 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet téléphonique (n=1 000)

À quel point êtes-vous d’accord avec l’énoncé … Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l’ensemble du Canada, en ligne : globalement. La version texte suit.
 
À quel point êtes-vous d’accord avec l’énoncé … Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l’ensemble du Canada, en ligne : globalement
Fortement d'accord Plutôt d'accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
38 % 35 % 11 % 9 % 5 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

À quel point êtes-vous d’accord avec l’énoncé … Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l’ensemble du Canada, en ligne : globalement, sexe
En ligne : globalement - Sexe Fortement d'accord Plutôt d'accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
Hommes 39 % 32 % 13 % 13 % 3 %
Femmes 38 % 38 % 11 % 9 % 5 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

À quel point êtes-vous d’accord avec l’énoncé … Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l’ensemble du Canada, en ligne : globalement, régions
En ligne : globalement - Régions Fortement d'accord Plutôt d'accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
Atlantique 35 % 47 % 5 % 11 % 1 %
Québec 58 % 31 % 6 % 3 % 2 %
Ontario 34 % 38 % 13 % 11 % 4 %
Prairies 30 % 34 % 12 % 18 % 6 %
Alberta 25 % 36 % 21 % 14 % 4 %
C.-B./Terr. 32 % 31 % 15 % 15 % 7 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

À quel point êtes-vous d’accord avec l’énoncé … Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l’ensemble du Canada, en ligne : globalement, groupe d'âge
En ligne : globalement - Groupe d'âge Fortement d'accord Plutôt d'accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
agé de 18-34 44 % 35 % 10 % 5 % 5 %
agé de 35-54 35 % 35 % 13 % 12 % 5 %
agé de 55+ 37 % 36 % 12 % 13 % 2 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

Accord avec les énoncés favorables aux langues officielles et au bilinguisme et opposition à des énoncés défavorables

Accord avec les énoncés favorables aux langues officielles et au bilinguisme et opposition à des énoncés défavorables. La version texte suit.
 
Accord avec les énoncés favorables aux langues officielles et au bilinguisme et opposition à des énoncés défavorables
Énoncé Fortement d'accord Plutôt d'accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
Le fait d'avoir deux langues officielles contribue favorablement à l'image internationale du Canada 42 % 34 % 11 % 8 % 5 %
Je suis personnellement en faveur du bilinguisme pour l'ensemble du Canada 38 % 35 % 12 % 11 % 4 %
Comme le français et l'anglais font partie de notre histoire, il est logique qu'ils aient un statut égal 40 % 33 % 13 % 11 % 3 %
Maintenir deux langues officielles n'a aucun sens dans les régions unilingues du pays 21 % 23 % 25 % 24 % 7 %
Le gouvernement du Canada consacre trop d'argent au bilinguisme 18 % 21 % 27 % 22 % 12 %
D'autres langues que le français et l'anglais devraient devenir officielles 6 % 13 % 21 % 50 % 9 %
Total des répondants qui sont fortement d'accord et plutôt d'accord avec le Volet en ligne 76 % 74 % 73 % 44 % 39 %
Total des répondants qui sont fortement d'accord et plutôt d'accord avec le Volet téléphonique 87 % 84 % 84 % 49 % 36 %
 

Échantillon : Tous – volet téléphonique (n=1 000); volet en ligne (n=1 016)
*Le texte de cette question a été abrégé en raison des contraintes d’espace.

Appui majoritaire pour l’éducation dans la langue seconde

Appui majoritaire pour l’éducation dans la langue seconde. La version texte suit.
 
Appui majoritaire pour l’éducation dans la langue seconde
Énoncé Fortement d'accord Plutôt d'accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
On devrait continuer à enseigner le français et l’anglais dans toutes les écoles primaires du Canada. 48 % 33 % 7 % 7 % 4 %
On devrait faire plus d’efforts pour que les jeunes deviennent bilingues et puissent parler français et anglais. 38 % 35 % 14 % 9 % 5 %
Les gouvernements provinciaux devraient donner accès à de nouvelles places dans les programmes d’immersion. 28 % 38 % 15 % 8 % 11 %
Au Canada, il est plus utile pour les enfants d’apprendre à parler d’autres langues comme le mandarin ou l’arabe plutôt que d’apprendre à parler les deux langues officielles. 9 % 16 % 30 % 35 % 9 %
Volet en ligne 81 % 73 % 66 % 26 %
Volet téléphonique 89 % 84 % 78 % 78 % 28 %
 

Échantillon : Tous – volet téléphonique (n=1 000); volet en ligne (n=1 016)

Vaste appui aux langues officielles et au bilinguisme pour les dirigeants, les événements et la capitale du pays

Vaste appui aux langues officielles et au bilinguisme pour les dirigeants, les événements et la capitale du pays. La version texte suit.
 
Vaste appui aux langues officielles et au bilinguisme pour les dirigeants, les événements et la capitale du pays
Énoncé Fortement d'accord Plutôt d'accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre
Les Canadiens devraient pouvoir obtenir des services du gouvernement fédéral en français ou en anglais. 54 % 31 % 7 % 6 % 3 %
Le premier ministre du Canada devrait être bilingue. 50 % 26 % 12 % 9 % 4 %
Ottawa, la capitale nationale, devrait être reconnue comme officiellement bilingue (c'est-à-dire reconnaître le statut égal du français et de l'anglais). 43 % 30 % 13 % 9 % 5 %
Les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération devraient être une occasion de promouvoir les langues officielles du Canada. 32 % 34 % 16 % 11 % 6 %
Les grands événements du Canada comme les Jeux olympiques devraient se dérouler dans les deux langues officielles. 35 % 31 % 16 % 13 % 5 %
Volet en ligne 85 % 75 % 73 % 66 % 65 %
Volet téléphonique 96 % 86 % 87 % 82 % 83 %
 

Échantillon : Tous les répondants – volet téléphonique (n= 1 000); volet en ligne (n= 1 016)

Appui régional pour le bilinguisme parmi les panélistes avec ceux de l’ouest le voyant comme pas nécessaire

Q7. Comment décririez-vous votre niveau de compétence en [anglais/français]?

Q7. Comment décririez-vous votre niveau de compétence en [anglais/français]? La version texte suit.
 
Q7. Comment décririez-vous votre niveau de compétence en [anglais/français]?
  Téléphone En ligne
Parle couramment 16 % 15 %
Conversation simple 32 % 29 %
Incapable de converser 51 % 54 %
Ne sait pas/refusé 1 % 2 %
 

Échantillon : Tous – volet téléphonique (n= 1 000); volet en ligne (n= 1 016)

Q8. Quelles sont les raisons qui vous ont empêché d’apprendre le [anglais/français]?

Q8. Quelles sont les raisons qui vous ont empêché d’apprendre le [anglais/français]? La version texte suit.
 
Q8. Quelles sont les raisons qui vous ont empêché d’apprendre le [anglais/français]?
Énoncé Volet téléphonique Volet en ligne
Ce n'est pas nécessaire/je n'en ai pas besoin 21 % 33 %
Je n'ai pas eu accès à des cours de langue 31 % 23 %
 

Échantillon: Ceux qui peuvent tenir une conversation simple ou qui sont incapables de converser dans l’autre langue officielle. Volet téléphonique n=840 Volet en ligne n=852

Pourcentage de répondant qui on répondu pas nécessaire/pas besoin au Panel en ligne. La version texte suit.
 
% répondant " Pas nécessaire/pas besoin" Panel en ligne
Régions Pourcentage
Total 31 %
Atlantique 23 %
Québec 14 %
Ontario 31 %
Prairies 34 %
Alberta 45 %
C.-B./Terr. 42 %
 

Échantillon: Ceux qui peuvent tenir une conversation simple ou qui sont incapables de converser dans l’autre langue officielle. Volet téléphonique n=840 Volet en ligne n=852

Appui plus important face aux objectifs de la LLO chez les panélistes qui perçoivent leur collectivité comme étant bilingue

Q20A. Dans quelle mesure croyez vous que les membres de votre collectivité arrivent à s’exprimer dans les deux langues?

Q20A. Dans quelle mesure croyez vous que les membres de votre collectivité arrivent à s’exprimer dans les deux langues? La version texte suit.
 
Q20A. Dans quelle mesure croyez vous que les membres de votre collectivité arrivent à s’exprimer dans les deux langues?
Q20A. Dans quelle mesure croyez vous que les membres de votre collectivité arrivent à s’exprimer dans les deux langues?
Perception du bilinguisme de la collectivité Pourcentage
Presque tout le monde est bilingue 3 %
Une bonne proportion des gens est bilingue 19 %
Une petite proportion seulement des gens est bilingue 50 %
Presque personne n'est bilingue 22 %
Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre 5 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

 

Appui la LLO. La version texte suit.
 
Appui la LLO
  Total: Volet en ligne Bonne proportion ou plus Petite proportion Presque personne
Fortement en appui face aux objectifs de la LLO 45 % 64 % 44 % 31 %
Plutôt en appui face aux objectifs de la LLO 33 % 25 % 38 % 30 %
Plutôt en opposition face aux objectifs de la LLO 9 % 5 % 8 % 19 %
Fortement en opposition face aux objectifs de la LLO 7 % 1 % 7 % 16 %
Je ne sais pas/Je préfère ne pas répondre 5 % 5 % 4 % 3 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

Mythes courants sur la politique linguistique et les coûts perçus comme étant la meilleure raison pour s’opposer à la LLO

Q13. Selon votre compréhension, les énoncés suivants sont-ils vrais ou faux?

Selon votre compréhension, les énoncés suivants sont-ils vrais ou faux? La version texte suit.
 
Q13. Selon votre compréhension, les énoncés suivants sont-ils vrais ou faux?
Énoncé Pourcentage des répondants qui ont répondu vrai
La politique linguistique du Canada veut que tous les services du gouvernement fédéral soient offerts dans les deux langues officielles d’un océan à l’autre. 87 %
Il y a plus de personnes qui parlent des langues non officielles que de francophones au Canada.   71 %
Il faut être bilingue pour travailler dans la fonction publique fédérale. 49 %
Le Québec n’est pas tenu d’offrir ses services dans les deux langues. 47 %
Seules les personnes qui ont grandi dans un milieu francophone deviendront assez bilingues pour répondre aux critères de bilinguisme de la fonction publique fédérale. 25 %
La politique linguistique du Canada veut que tous les Canadiens parlent le français et l’anglais. 16 %
 

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

Q14. Parmi les raisons suivantes, laquelle est selon vous la plus convaincante?

Q14. Parmi les raisons suivantes, laquelle est selon vous la plus convaincante?
  Il en coûte simplement trop cher de faire en sorte que les gens aient accès aux services dans les deux langues officielles. D’autres langues que l’anglais et le français devraient être considérées comme « officielles ». Le gouvernement ne devrait pas jouer un rôle dans les efforts de promotion et de protection des langues officielles au Canada.
Pourcentages 60 % 22 % 18 %

Échantillon : Tous les répondants du volet en ligne (n=1 016)

Note:

L’argument selon lequel le gouvernement ne devrait pas participer à la promotion ou à la protection des langues était davantage sélectionné par les opposants à l’esprit de la LLO que par ceux qui sont favorables.

 

Autres sondages

Nielsen, Sondage TeleVox Omnibus, Hiver 2016

Êtes-vous personnellement en faveur du bilinguisme pour l'ensemble du Canada. La version texte suit.
 
Q1. Êtes-vous personnellement en faveur du bilinguisme pour l'ensemble du Canada?
Q1. Êtes-vous personnellement en faveur du bilinguisme pour l'ensemble du Canada? Pourcentage
Oui 67 %
Non 31 %
Ne sais pas/Refusé 2 %
 

Échantillon: tVox, 23-30 mars  n=1 023

Êtes-vous personnellement en faveur du bilinguisme pour l'ensemble du Canada - Sexe
Êtes-vous personnellement en faveur du bilinguisme pour l'ensemble du Canada - Sexe Hommes Femmes
Oui 68 % 66 %
Non 30 % 32 %
Ne sais pas/Refusé 2 % 2 %
 

Échantillon: tVox, 23-30 mars  n=1 023

Êtes-vous personnellement en faveur du bilinguisme pour l'ensemble du Canada - Région
Êtes-vous personnellement en faveur du bilinguisme pour l'ensemble du Canada - Région Atlantique Québec Ontario Prairies Alberta C.-B./Terr.
Oui 68 % 87 % 66 % 51 % 43 % 64 %
Non 29 % 12 % 32 % 47 % 52 % 36 %
Ne sais pas/Refusé 3 % 2 % 2 % 2 % 5 % 1 %
 

Échantillon: tVox, 23-30 mars  n=1 023

Êtes-vous personnellement en faveur du bilinguisme pour l'ensemble du Canada, Groupe d'âge
Êtes-vous personnellement en faveur du bilinguisme pour l'ensemble du Canada, Groupe d'âge âgé de 18-34 âgé de 35-54 âgé de 55+
Oui 70 % 69 % 64 %
Non 25 % 30 % 35 %
Ne sais pas/Refusé 4 % 1 % 1 %
 

Échantillon: tVox, 23-30 mars  n=1 023

Autres sondages

Environics, Sondage Focus Canada

Comme vous le savez, l’anglais et le français sont les deux langues officielles du Canada. Êtes-vous personnellement en faveur du bilinguisme dans l’ensemble du Canada?  (Oui). La version texte suit.
 
« Comme vous le savez, l’anglais et le français sont les deux langues officielles du Canada. Êtes-vous personnellement en faveur du bilinguisme dans l’ensemble du Canada? » (Oui)
1977 1978 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1997 2000 2003 2012
51 % 54 % 55 % 51 % 50 % 46 % 50 % 51 % 53 % 57 % 57 % 56 % 63 %
 

Sources:

Focus Canada Environics 1977 – 2003 dans, Les cahiers du CRIC, Le bilinguisme: Appartient-il au passé ou à l’avenir? Par Andrew Parkin et André Turcotte, Mars 2004.

Focus Canada Environics 2012, tableaux détaillés (en anglais seulement).

 
Date de modification :
2020-09-18