Lancement de la Semaine des langues officielles de l’Atlantique 2021

Le 17 mai 2021
Raymond Théberge - Commissaire aux langues officielles

Seul le texte prononcé fait foi

 

Début de dialogue

Bonjour,

Il me fait plaisir d’être parmi vous aujourd’hui, dans le cadre de cet événement qui marque le lancement de la Semaine des langues officielles de l’Atlantique.

Bien que la rencontre d’aujourd’hui se déroule virtuellement, je tiens à souligner que je m’adresse à vous depuis le territoire visé par le traité no 1, le territoire traditionnel des peuples anishinabé, cri, oji-cri, dakota et déné, et la patrie de la nation métisse.

J’aimerais profiter de cette occasion pour remercier les membres du comité organisateur de m’avoir invité, encore une fois, à participer à cet événement qui célèbre nos deux langues officielles.

J’aimerais également féliciter les membres du Conseil fédéral de l’Atlantique pour cette excellente initiative qui demeure unique au pays. Merci de continuer de faire des langues officielles l’une de vos priorités et de jouer un rôle de leadership à cet égard.

Le thème que vous avez choisi cette année, « Deux langues, plusieurs cultures, une fonction publique! », est très approprié, alors que nous célébrons le 50e anniversaire de l’adoption de la politique officielle sur le multiculturalisme de notre pays.

Notre dualité linguistique est au cœur de nos valeurs canadiennes d’inclusivité et de diversité. Au fil de notre histoire, la conciliation de deux langues a aidé les Canadiens et les Canadiennes à comprendre que la diversité et la différence sont des forces et non des faiblesses et, dans une certaine mesure, a favorisé une plus grande ouverture à l’égard des autres cultures.

En effet, de nos jours, une forte majorité de Canadiens et de Canadiennes conviennent que, grâce à ses deux langues officielles, le Canada est un endroit plus accueillant pour les immigrants et les immigrantes.

Les langues officielles sont également une valeur importante de la fonction publique fédérale. À la suite de la publication d’une étude sur l’insécurité linguistique, menée par le Commissariat au sein de la fonction publique fédérale, j’ai été heureux de constater qu’un bon nombre de fonctionnaires fédéraux anglophones, qui travaillent dans des régions désignées bilingues, souhaiteraient utiliser davantage le français au travail.

C’est également le cas pour les fonctionnaires fédéraux francophones qui souhaiteraient avoir davantage d’occasions d’utiliser le français au travail. Ces constats soulèvent l’importance de créer un milieu de travail propice à l’utilisation de nos deux langues officielles et l’importance du rôle que doivent jouer les gestionnaires et les superviseurs en ce sens.   

Chacun a un rôle à jouer dans la création d’un milieu de travail inclusif sur le plan linguistique et les dirigeants, à tous les niveaux, peuvent réellement donner le ton.

En utilisant les deux langues officielles et en encourageant les autres à le faire, vous contribuez à créer les conditions d’une culture de travail qui valorise le français et l’anglais de manière égale. Je vous invite à jeter un coup d’œil à notre liste des 10 meilleures pratiques destinées à aider les dirigeants à créer un lieu de travail linguistiquement inclusif.

Par ailleurs, je tiens à féliciter la Communauté nationale des gestionnaires de l’Atlantique pour le leadership démontré en matière de langues officielles en organisant le panel sur la sécurité et l’insécurité linguistique, qui sera diffusé demain dans le cadre de la programmation de la Semaine des langues officielles de l’Atlantique.

En terminant, je vous souhaite, à tous et à toutes, une bonne Semaine des langues officielles en Atlantique! Je vous encourage à profiter de l’occasion pour participer aux activités qui ont été prévues pour vous.

Félicitations également à tous les récipiendaires qui recevront un Prix de reconnaissance des langues officielles aujourd’hui. Merci pour le rôle de leadership et d’influence que vous jouez au sein de vos institutions.

Date de modification :
2021-06-03