Archivé - Notes pour une allocution dans le cadre d'un dîner rencontre avec les membres de la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface et CentrePort Canada

Cette page a été archivée dans le Web.

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Saint-Boniface (Manitoba), le 17 août 2013
Graham Fraser - Commissaire aux langues officielles

Seul le texte prononcé fait foi


Début de dialogue

Bonjour.

C'est avec grand plaisir que je suis ici avec vous aujourd'hui, à Saint-Boniface. Je vous remercie de m'avoir invité à venir discuter de la dualité linguistique et de son importance pour les gens d'affaires.

Vous êtes sans doute nombreux à penser que la question des langues officielles intéresse uniquement le gouvernement. Vous vous demandez peut-être : « en quoi la langue que j'utilise dans mon secteur d'affaires concerne-t-elle le commissaire aux langues officielles? »

Le préambule de la Loi sur les langues officielles confie au gouvernement du Canada la responsabilité de promouvoir le caractère bilingue de la région de la capitale nationale; d'encourager les entreprises, les organisations syndicales, ainsi que les organismes bénévoles canadiens à promouvoir la reconnaissance et l'usage du français et de l'anglais. La Loi confie également au commissaire la responsabilité de prendre, dans le cadre de sa compétence, toutes les mesures visant à assurer la reconnaissance du statut de chacune des langues officielles.

En s'exprimant ainsi, les parlementaires ayant rédigé la Loi estimaient qu'il était bon pour le Canada que le statut du français et de l'anglais soit reconnu, de sorte que nos deux langues soient communes dans l'ensemble de la société canadienne. Mais mon message pour vous aujourd'hui est celui-ci : servir les clients dans la langue de leur choix peut être un atout pour les gens d'affaires.

J'ai été extrêmement impressionné par les efforts qu'ont déployés Rivers West et le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba pour favoriser le développement de circuits touristiques en français au Manitoba, en créant une liste d'hôtels, de restaurants et de commerces où les gens peuvent être servis en français. Trop souvent, les entreprises francophones cachent leur identité linguistique; vous devez être fiers et vous faire connaître en tant que francophones.

Depuis plusieurs années, les Américains voyagent de moins en moins à l'extérieur des États Unis, en raison de l'économie, de la sécurité ou de l'obligation d'avoir un passeport. Donc, le tourisme canadien et européen devient de plus en plus important. La capacité linguistique devient un atout extrêmement précieux.

Pour les Canadiens, le fait de maîtriser le français et l'anglais représente un grand avantage. Les entreprises qui font des affaires au Canada en retirent également un avantage lorsqu'elles travaillent efficacement dans les deux langues officielles. Pour réussir dans un environnement de plus en plus compétitif, les organisations doivent non seulement se préoccuper de stratégie, de finances, de marketing et de gestion des ressources humaines, mais aussi de la langue, parce que la langue est cruciale dans toutes les activités. C'est particulièrement vrai pour les entreprises qui offrent des services à la population.

Le fait de servir les clients dans les deux langues officielles peut entraîner des retombées économiques considérables. CentrePort Canada se veut une porte d'entrée des principaux marchés multilingues de l'Amérique du Nord, de l'Amérique latine, de l'Asie et de l'Europe.

Ainsi, pour constater à quel point les questions linguistiques deviennent importantes dans les pays industrialisés, il suffit d'examiner les études de l'Organisation de coopération et de développement économique et de Statistique Canada sur le lien entre la littératie et la productivité. Vous pouvez également lire les statistiques du National Centre for Languages qui montrent que les petites et moyennes entreprises d'Europe perdent 100 milliards d'euros chaque année à cause de l'insuffisance de leurs compétences linguistiquesNote de bas de page 1. Le rôle de la dualité linguistique dans l'économie du Manitoba ne doit pas être négligé.

Le développement et le succès de vos entreprises dépendent en partie de vos capacités linguistiques.

Afin de montrer que les langues officielles font partie intégrante de vos principes de service, vous devez rendre visible votre « bilinguisme d'entreprise ». Parler la langue de l'autre, c'est faire preuve d'un bon sens de l'hospitalité. D'ailleurs, la devise bilingue « Friendly Manitoba – Bienvenue » figurant de plus en plus sur vos plaques d'immatriculation témoigne de cette hospitalité. Parler la langue de l'autre, c'est aussi avoir un bon sens des affaires. If you've got it, flaunt it!

Pour les propriétaires d'entreprise, apprendre le français comme langue seconde et veiller à ce que vos employés maîtrisent assez le français pour servir les clients dans la langue de leur choix, constituent certainement des pratiques positives.

La dualité linguistique est une véritable valeur canadienne, et le fait de l'intégrer à la marque de votre entreprise vous permet de vous positionner comme véritable entreprise canadienne. Vous étendrez la portée de vos activités commerciales. C'est d'ailleurs dans ce contexte que je tiens à vous féliciter de la participation de vos membres aux initiatives tout à fait remarquables que représentent Centrallia et le World Trade Centre bilingue de Winnipeg.

Les compétences linguistiques de la main-d'œuvre canadienne, en particulier celles des jeunes, représentent un atout important pour l'économie. Il est important de promouvoir la dualité linguistique auprès de nos jeunes; la force de l'économie en dépend. Si votre volet jeunesse est si intéressant, c'est en raison de la participation commanditée des jeunes à vos réunions et du prix de l'entrepreneuriat jeunesse.

En tant que gens d'affaires, vous êtes les ambassadeurs de votre région. C'est vous qui donnez aux gens l'envie de venir ici et de dépenser de l'argent, mais aussi d'investir. Vous avez tous un rôle à jouer!

Le succès de vos entreprises est indissociable de la dualité linguistique. Vous avez besoin des deux langues officielles pour profiter des occasions d'affaires à l'échelle locale, nationale et internationale.

Merci.

Date de modification :
2018-09-13