La promotion de la dualité linguistique auprès des nouveaux arrivants profite à tous les Canadiens

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

GATINEAU, le 7 mai 2015 – Le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, exhorte le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration à prendre des mesures concrètes et à fournir le financement nécessaire pour que l’immigration rehausse la vitalité des communautés de langue officielle partout au Canada.

« Un soutien fédéral accru est nécessaire aux organisations de langues française et anglaise qui fournissent des services d’intégration pour s’assurer que l’immigration continue d’enrichir les communautés de langue officielle, a affirmé le commissaire. Ces communautés apportent des contributions économiques, sociales et culturelles essentielles au Canada, du fait qu’elles accueillent et intègrent les immigrants à leur arrivée. »

Dans la première partie de son rapport annuel 2014‑2015 déposé au Parlement aujourd’hui, le commissaire Fraser présente une vue d’ensemble de l’état actuel de l’immigration dans les communautés de langue officielle en situation minoritaire. Bien que le nouveau système d’immigration du Canada soit axé sur l’économie, les compétences et le rôle accru des employeurs dans la sélection des travailleurs étrangers, le commissaire fait ressortir le besoin de renforcer la collaboration fédérale-provinciale-territoriale et d’élaborer un plan d’action comportant des cibles tangibles en immigration pour les communautés de langue officielle en situation minoritaire.

En 2011, les immigrants constituaient seulement 12 % de la population de langue française à l’extérieur du Québec, comparativement à 22 % de la population de langue anglaise. Ces statistiques démontrent que les communautés de langue française à l’extérieur du Québec n’ont pas bénéficié de l’immigration dans la mesure où elles en avaient besoin afin de favoriser leur vitalité.

Au Québec, une collaboration accrue est nécessaire entre les gouvernements fédéral et provincial, de sorte que les organisations communautaires anglophones obtiennent le financement dont elles ont besoin pour soutenir les immigrants de langue anglaise dans leur cheminement pour devenir des membres à part entière de la société québécoise.

« Un trop grand nombre de nouveaux arrivants de langue anglaise au Québec et de nouveaux arrivants de langue française à l’extérieur du Québec ne sont pas au fait de l’existence des communautés de langue officielle en situation minoritaire, et cela doit changer, a déclaré le commissaire. Ces communautés offrent un milieu idéal pour accueillir les nouveaux arrivants, les aider à maintenir et à mettre à contribution leurs antécédents linguistiques, et les intégrer à la société en général. »

Tous les cinq ans, plus d’un million de personnes font du Canada leur nouvelle patrie. Le gouvernement fédéral doit en faire davantage pour que cet afflux d’immigrants ait une incidence positive sur la vitalité des communautés de langue officielle du Canada, de même que sur la dualité linguistique canadienne. « Les recommandations que je formule aujourd’hui devraient aider le gouvernement à tracer une feuille de route plus prometteuse pour l’avenir, comparativement à ce qui a été jusqu’à présent », a souligné le commissaire.

La deuxième partie du rapport annuel couvre les activités du commissaire qui visent à protéger les droits linguistiques en menant des enquêtes sur les plaintes, en effectuant des vérifications et en participant à des procédures judiciaires.

« Une planification judicieuse, un processus de consultation auprès des communautés de langue officielle et un mécanisme d’évaluation permanente constituent les trois mesures essentielles que doivent prendre les institutions fédérales pour respecter les langues officielles, a affirmé le commissionnaire. D’ici au 150e anniversaire de la Confédération canadienne, les institutions doivent accorder la même importance et le même respect aux deux langues officielles et poursuivre cet engagement au-delà de 2017. »

-30-

 

Pour obtenir de plus amples renseignements ou fixer un rendez-vous pour une entrevue avec le commissaire, veuillez communiquer avec :

Nelson Kalil
Gestionnaire, Communications stratégiques et Relations avec les médias
Commissariat aux langues officielles
Téléphone : 819-420-4714
Sans frais : 1-877-996-6368
Cellulaire : 613-324-0999
Courriel : nelson.kalil@clo-ocol.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook
 
Date de modification :
2018-09-13