Archivé - Les services bilingues dans les aéroports du Canada : l’odyssée d’un voyageur

Cette page a été archivée dans le Web.

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Ottawa, le 8 août 2012 – Le commissaire aux langues officielles, M. Graham Fraser, a annoncé aujourd’hui que son Commissariat recueillerait des observations dans les grands aéroports du pays afin de déterminer à quel point il est facile pour les Canadiens de se faire servir dans les deux langues officielles.

Plus de 1 500 observations seront faites de manière anonyme à l’automne 2012 dans les points de service bilingues de huit grands aéroports : Halifax, Québec, Montréal, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Edmonton et Vancouver. Tous les aéroports qui accueillent plus d’un million de passagers par année sont tenus d’offrir des services en français et en anglais.

Durant le projet, on observera les services offerts par Air Canada au sol et dans les airs, sur les vols désignés bilingues, ainsi que les services dans les zones de sécurité que l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien confie à des tiers.

L’offre active visuelle (affichage bilingue), l’offre active en personne (accueil bilingue) et l’offre de service dans la langue officielle de la minorité seront examinées au cours de cet exercice.

Le Commissariat aux langues officielles s’engage à mener un processus d’appel d’offres juste, ouvert et transparent, par l’intermédiaire du Service électronique d’appel d’offres du gouvernement (MERX).

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Nelson Kalil
Gestionnaire
Communications stratégiques et relations avec les médias

Date de modification :
2020-09-18