Corrigé de la dictée du commissaire – Journée de la dualité linguistique 2018

Les jeunes ont été une force vive du changement. À titre de défenseurs des droits de la personne, de l’acceptation de la différence et de l’ouverture aux autres, les jeunes ont été les premiers à promouvoir la dualité linguistique. Ils ont également été les plus fervents défenseurs de la Loi sur les langues officielles lorsqu’elle a été adoptée, en 1969. Depuis, des centaines de milliers de jeunes partout au Canada ont participé à des programmes d’immersion linguistique, manifestant ainsi leur enthousiasme pour l’apprentissage d’une seconde langue officielle. De nos jours, les jeunes continuent d’être au nombre des plus fervents défenseurs du bilinguisme canadien et sont plus susceptibles que leurs parents et grands-parents de parler les deux langues officielles.

As rights advocates and as a driving force behind change, acceptance and openness, young Canadians have been at the forefront of promoting linguistic duality. When Canada adopted the Official Languages Act in 1969, young people were among its strongest supporters. Since then, hundreds of thousands of youth from across Canada have shown their enthusiasm for learning a second official language through their active participation in language immersion programs. Today, young people continue to be among the strongest supporters of Canadian bilingualism, and they are more likely than their parents and grandparents to speak both official languages.

Extrait d’un article publié dans le cyberbulletin le 18 décembre 2017 dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération du Canada.

Date de modification :
2018-09-13