Langues officielles du Canada: faits marquants de l’année 2013

2013 Retrospective de l'année

Cinquantième anniversaire

Le Commissariat aux langues officielles et l’Université d’Ottawa ont noué un partenariat pour fêter le 50e anniversaire de la création de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme. Ce partenariat visait la mise sur pied d’une série de conférences organisées en collaboration avec des établissements d’enseignement prestigieux de Toronto, Moncton, Winnipeg et Montréal en vue de débattre tant de l’histoire de la « Commission B.B. » que de ses conséquences et de ses retombées. Cette série s’est conclue en juin à l’Université d’Ottawa par la conférence de clôture à laquelle participaient, entre autres, le premier commissaire aux langues officielles, Keith Spicer, et l’ancienne gouverneure générale du Canada, Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean.

Nouvelles nominations et prolongations, nouveaux partenariats

En février 2013, le premier ministre Stephen Harper a demandé à Graham Fraser de demeurer au poste de commissaire aux langues officielles pour un nouveau mandat de trois ans. Ce dernier s’est dit honoré d’accepter la prolongation de son mandat.

Katherine d’Entremont a été nommée en tant que nouvelle commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick en juin 2013. Madame d’Entremont possède une vaste expérience dans divers domaines, comme les affaires municipales, les ressources humaines, l’égalité en milieu de travail et les langues officielles. Michel Carrier a mis l’an dernier le point final à une carrière remarquable à titre de commissaire par la célébration du vingtième anniversaire de l’article 16.1 de la Charte canadienne des droits et libertés et la signature d’un accord visant à améliorer la coopération entre son bureau et le Commissariat aux langues officielles du Canada.

En juillet 2013, Shelly Glover a été nommée ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles. Madame Glover s’appuie sur de longues années de succès au chapitre des langues officielles du Canada; elle a notamment participé au premier programme d’immersion française à l’ouest de l’Ontario et occupé le poste de secrétaire parlementaire aux langues officielles en 2008.

Snookie Henrietta Catholique (en anglais seulement) a commencé son mandat de quatre ans le 1er décembre 2013 à titre de commissaire aux langues officielles des Territoires du Nord-Ouest.

Une nouvelle feuille de route pour la dualité linguistique

Le gouvernement fédéral a dévoilé sa nouvelle feuille de route quinquennale pour les langues officielles, couvrant les investissements réalisés sur la période 2013-2018. En tant que pierre angulaire des initiatives fédérales en matière d’éducation, de développement communautaire et d’immigration, le plan a suscité de nombreux commentaires.

Initiatives en matière d’éducation

En novembre 2013, les organismes Canadian Parents for French et Canadian Youth for French ont annoncé le lancement d’une tournée bilingue de musique et de contes et récits, menés par des jeunes, baptisée O Canada! (en anglais seulement) Plus de 46 000 élèves de 120 écoles intermédiaires et secondaires de l’Ontario, de la Saskatchewan, de l’Alberta, de la Colombie-Britannique et du Yukon auront l’occasion d’assister à la représentation.

De plus, en novembre, le conseil des écoles publiques d’Edmonton a lancé « French for Life! » (en anglais seulement), une vidéo promotionnelle visant à faire connaître les avantages de l’apprentissage du français et à soutenir les efforts de promotion et l’élargissement des programmes d’immersion en français.

Lois sur les langues officielles dans les nouvelles

En juin 2013, des modifications de la Loi sur les langues officielles de 2002 du Nouveau-Brunswick ont été présentées par le Parti progressiste-conservateur et entérinées par l’opposition libérale.

La Loi sur les langues officielles du Nunavut, en vertu de laquelle l’inuktitut, le français et l’anglais sont les trois langues officielles du territoire, est entrée en vigueur le 1er avril 2013. C’est la première fois dans l’histoire du Canada qu’une langue autochtone obtient un statut égal à celui du français et de l’anglais.

Célébrations à l’Î.-P.-É. dans les deux langues officielles

L’année 2014 marquera le 150e anniversaire de la Conférence de Charlottetown de 1864. L’Île-du-Prince-Édouard a choisi « Île au trésor » comme chanson thème en 2014 pour célébrer l’histoire du Canada et se mettre dans l’esprit des 150 évènements qui se dérouleront à la grandeur de l’Î.-P.-É. au cours de l’année.

Nouvelles ressources et activités au Québec

En mars 2013, le Quebec Anglophone Heritage Network et ses partenaires ont lancé le projet « SOFTI (Des objets particuliers témoins de l’identité) : le Québec anglophone vu à travers 100 objets » (veuillez noter que le site Web est en anglais seulement). Ces objets et les anecdotes qu’ils évoquent racontent ensemble l’histoire du Québec anglais par le biais des biens culturels les plus importants de cette communauté.

Également en mars, l’organisme English Language Arts Network a lancé une plateforme électronique appelée Made au Québec. Le site Web a été mis sur pied en vue d’offrir une nouvelle vitrine aux arts de la scène anglophone en plein essor au Québec.

Le Commissariat aux langues officielles a publié en novembre 2013 une étude intitulée Bien vieillir dans sa langue, sa culture et sa communauté : Soutien d’institutions fédérales clés et portrait des aînés anglophones du Québec. « J’ai décidé de dresser un portrait des aînés anglophones, car il existe à ce jour peu de données sur les réalités qu’ils vivent », a déclaré le commissaire Graham Fraser. Pour obtenir des faits et des chiffres sur les aînés au Québec, consulter notre infographie. L’étude a été présentée à l’occasion du lancement d’un nouvel organisme appelé Seniors Action Quebec (en anglais seulement). Le but de cet organisme est d’aider les aînés anglophones québécois à préserver et à améliorer leur qualité de vie en cernant les problèmes et défis principaux auxquels ils doivent faire face et en favorisant un mode de vie sain et actif.

Toujours en novembre, le commissaire Graham Fraser a assisté au match de la Coupe Vanier à Québec et a présenté un Prix d’excellence à Justin Morrow afin de souligner les réalisations de ce dernier en matière de promotion de la dualité linguistique au Canada.

Célébrations des langues officielles du Canada aux Jeux du Canada

Des événements sportifs importants tels que les Jeux du Canada constituent un moyen privilégié permettant de célébrer et de promouvoir la culture canadienne et les langues officielles. Le Commissariat aux langues officielles était présent à Sherbrooke pour les Jeux d’été du Canada 2013.

Le t-shirt « La bise »

Notre t-shirt « La bise » a eu un énorme succès auprès des athlètes participant aux Jeux. Voyez ces jeunes arborant nos t-shirts lors des Jeux d’été du Canada à Sherbrooke et à l’occasion de notre visite-surprise à l’équipe de basketball les Badgers de l’Université de Wisconsin-Madison.

L’affiche des Jeux d’été est maintenant en ligne!

Le Commissariat aux langues officielles a présenté un autre outil gratuit remarquable permettant d’apprendre les deux langues officielles du Canada. Commandez un exemplaire gratuit dès aujourd’hui!

Rapport annuel 2012-2013

Le commissaire aux langues officielles Graham Fraser a déposé en novembre 2013 son septième rapport annuel sur la situation des deux langues officielles au pays. Ce rapport constitue une réflexion sur son mandat de sept ans à titre de commissaire. Pendant la retransmission en direct de la conférence de presse tenue à l’occasion du lancement du rapport annuel, les citoyens étaient invités à joindre la conversation sur Twitter. Une infographie sur le français et l’anglais dans les aéroports canadiens a été créée afin de souligner les observations publiées dans le rapport.

Accès à la justice dans les deux langues officielles

Le 16 août, les commissaires linguistiques du Canada, du Nouveau-Brunswick et de l’Ontario ont recommandé au ministre de la Justice du Canada dix mesures concrètes et pragmatiques pour assurer aux Canadiens l’accès à la justice dans les deux langues officielles. Ces recommandations sont le résultat d’une étude conjointe portant sur la capacité bilingue de la magistrature des cours supérieures. « Les conséquences de l’inaction sont bien réelles pour les citoyens aux prises avec l’appareil judiciaire et qui n’ont pas la garantie d’être entendus dans la langue officielle de leur choix », a déclaré Graham Fraser lors de la publication de l’étude dans le cadre de la conférence annuelle de l’Association du Barreau canadien.

Projet de loi C-419 sur les compétences linguistiques

Le projet de loi C-419, aussi appelé la Loi sur les compétences linguistiques, a été adopté en juin 2013. La Loi désigne dix postes clefs bilingues au sein du gouvernement fédéral.

Le bilinguisme français-anglais au Canada : où en sommes-nous?

Le 28 mai 2013, Statistique Canada a publié une étude intitulée L’évolution du bilinguisme français-anglais au Canada de 1961 à 2011. Selon cette étude, le nombre de Canadiens bilingues a augmenté de manière continue depuis 50 ans, et ce, en dépit d’une légère diminution en proportion ces dix dernières années.

Formulaire de plainte relative aux langues officielles disponible en ligne

Le Commissariat aux langues officielles accélère le passage au numérique en mettant un nouveau formulaire de plainte en ligne en février 2013.

Date de publication : Le lundi 31 mars 2014

Date de modification :
2018-09-13