Des mots d'amour

Des mots d'amour

Le français et l’anglais foisonnent d’expressions imagées pour exprimer l’amour. En ce jour de la Saint-Valentin, en voici quelques exemples, si d’aventure vous aviez quelque billet doux bilingue à écrire à votre tourtereau.

Les feux de l’amour

On peut dire que la langue de Shakespeare et celle de Molière sont loin de manquer de termes et d’expressions pour désigner les relations amoureuses.

En français, quand on tombe sous le joug d’une passion violente et subite pour un inconnu, on dit qu’on a un « coup de foudre ». En anglais, comme la traduction littérale « lightning bolt » n’évoque rien d’autre qu’une décharge électrique, on parle plutôt, dans le jargon amoureux, de « love at first sight » (c’est-à-dire, littéralement, d’« amour au premier coup d’œil »).

Si l’on évoque un béguin, un engouement éphémère envers une personne – qui, au demeurant, n’a même pas besoin d’en être consciente –, l’anglais parle de « crush » ou de « passing fancy ». Le lexique de l’anglais compte aussi une expression familière amusante pour décrire un amour de jeunesse ou un premier amour : le « puppy love ». Quant au mot « fling », il fait référence à une brève liaison, tandis que le terme « affair » correspond au vocable français « aventure », qui désigne une relation amoureuse d'une certaine durée entre personnes non mariées.

S’il s’agit simplement d’éprouver un « petit faible pour quelqu’un », l’anglophone utilisera l’expression « to have a soft spot for someone » ou « to have a thing for someone ». Toutefois, quand il est « en amour par-dessus la tête », « fou d’amour », c’est alors qu’il dira « to be head over heels in love » ou « to be crazy about someone ». Ne reste plus qu’à « filer le parfait amour »!

L’art de la séduction

Saviez-vous qu’on peut aussi bien « flirter » en français qu’en anglais (« to flirt »)? En fait, le verbe fait partie de ces mots que l’anglais et le français se sont empruntés au fil des siècles. Si le verbe « flirter » vient de l’anglais, l’expression anglaise proviendrait, elle, à l’origine de l’ancien français « fleureter ».

Au rayon du vocabulaire du fleuretage, on trouve aussi « to whisper sweet nothings », qui signifie susurrer des propos galants à l’oreille de son amoureux. En français d’ici, on dit « chanter la pomme », un équivalent de l’expression plus internationale « faire la cour », et « tomber dans l’œil de quelqu’un » (« to catch someone’s eye ») quand on lui plaît beaucoup.

Rodrigue, as-tu du cœur?

« Le baiser est la plus sûre façon de se taire en disant tout. »

Guy de Maupassant

En anglais, certaines personnes portent leur cœur sur la manche (« to wear one’s heart on one’s sleeve ») quand elles n’hésitent pas à partager leur sentiment avec autrui.

En français, on peut avoir le cœur sur la main, signe d’un caractère foncièrement généreux. Si on le porte sur les lèvres, c’est un symbole de sincérité. Mais, attention, si on l’a plutôt sur le bord des lèvres, il s’agit d’un symptôme… de nausée. Rappelez-vous aussi que l’expression anglaise « being heartsick » (« avoir le cœur brisé ») n’a rien à voir avec le français « avoir mal au cœur » et que quelque chose « that makes your heart light » ne vous soulève pas le cœur, mais le rend plus léger.

En définitive, ce qui importe, c’est d’avoir le cœur à la bonne place et de ne rien garder sur le cœur!

Joyeuse Saint-Valentin!

Date de publication : Le jeudi 14 février 2013

Date de modification :
2018-09-13