Depuis 1867

Les langues officielles au Canada

Affichage 1 - 15 de 15 résultat(s)
Dessin du drapeau de l'Acadie
1884

Un drapeau bleu, blanc et rouge, orné d’une étoile jaune, se lève à Miscouche, à l’Île-du-Prince-Édouard

Cet étendard devient le symbole des Acadiens de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard.
Exposition des bêtes à cornes lors de l'exposition agricole de 1955
1903

La région Évangéline tient sa première édition de l’Exposition agricole

Éduquer et promouvoir l’excellence en agriculture, telles sont les visées de l’Exposition agricole.
Logo de la Société Saint-Thomas-d'Aquin
1919

Fondation de la Société Saint-Thomas-d’Aquin

La Société Saint-Thomas-d’Aquin est l’organisme porte-parole des Acadiens et des francophones de l’Île-du-Prince-Édouard.
Logo de la Voix Acadienne
27 juin 1975

La Voix acadienne : un journal francophone paraît à l’Île-du-Prince-Édouard

De projet estival présenté par la Société Saint-Thomas-d’Aquin, La Voix acadienne suscite un intérêt tel qu’il devient officiellement un hebdomadaire en juin 1976!
Logo du Canadian Parents for French
1977

Une division de Canadian Parents for French est fondée à l’Île-du-Prince-Édouard

C’est l’une des trois premières divisions provinciales et territoriales de Canadian Parents for French.
1980

La Loi scolaire de l’Île-du-Prince-Édouard est modifiée

La Loi scolaire modifiée reprend les dispositions de l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés, officiellement adoptée en 1982.
Logo de la Commission scolaire de langue française
1990

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard octroie des pouvoirs à la Commission scolaire de langue française

La Commission scolaire de langue française se voit attribuer la responsabilité de l’administration de l’éducation francophone.
Logo des Jeux de l'Acadie
1990

Les Jeux de l’Acadie se tiennent pour la première fois à l’extérieur du Nouveau-Brunswick

Les Jeux ont lieu dans la région de Mont-Carmel–Wellington, à l’Île-du-Prince-Édouard.
1992

Les Canadiens rejettent l’Accord de Charlottetown

Qualifié de véritable gâchis de la réforme constitutionnelle, l’Accord de Charlottetown, une entente complexe, ne réussit pas à gagner l’appui de la plupart des Canadiens.
Image de marque de l'Ïle-du-Prince-Édouard
1999

La première Loi sur les services en français est adoptée à l’Île-du-Prince-Édouard

La Loi sur les services en français précise l'étendue des services en langue française fournis par les institutions du gouvernement provincial.
Affiche de la Cour suprême du Canada
2000

L’arrêt Arsenault-Cameron définit l’ampleur des droits à l’instruction dans la langue de la minorité

Dans sa décision, la Cour suprême du Canada insiste sur le fait que l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés « repose sur la prémisse que l’égalité réelle exige que les minorités de langue officielle soient traitées différemment, si nécessaire, suivant leur situation et leurs besoins particuliers, afin de leur assurer un niveau d’éducation équivalent à celui de la majorité officielle ».
Logo du Réseau des services de santé en français de l’Île-du-Prince-Édouard
2002

Création du Réseau des services de santé en français de l’Île-du-Prince-Édouard

Cet organisme travaille à assurer un accès accru aux services de santé et aux services sociaux en français pour la population acadienne et francophone de la province. En 2013, il se constitue en société et devient le Réseau Santé en français Î.-P.-É.
10 décembre 2003

Une proclamation royale reconnaît le tort causé aux Acadiens dans le cadre de la déportation

Cette proclamation de la reine Elizabeth II reconnaît les conséquences tragiques de la déportation.
Logo du Collège de l'Île
2008

La Société éducative de l’Î.-P.-É. devient le Collège Acadie Î.-P.-É.

La Société est reconnue officiellement par le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard à titre d’établissement d’enseignement postsecondaire subventionné par l’État.
2013

L’Île-du-Prince-Édouard révise sa Loi sur les services en français

Cette révision de la Loi sur les services en français a lieu à la suite d’une vaste consultation au sein du gouvernement et dans la communauté.