Depuis 1867

Les langues officielles au Canada

Affichage 1 - 43 de 43 résultat(s)
1871

Le Nouveau-Brunswick adopte la Common Schools Act de 1871

La Common Schools Act élimine dans les faits le financement public des écoles acadiennes distinctes.
Timbre poste "Acadie"
1881

Les Acadiens s’affirment comme peuple distinct

C’est à Memramcook, au Nouveau-Brunswick, que se tient la première Convention nationale acadienne, événement fondateur de l’Acadie moderne.
Image "Nous sommes tous Acadiens" "We are all Acadians"
15 août 1881

C’est jour de fête nationale en Acadie

Le 15 août est la date retenue pour célébrer la fête des Acadiens.
Dessin du drapeau de l'Acadie
1884

Un drapeau bleu, blanc et rouge, orné d’une étoile jaune, se lève à Miscouche, à l’Île-du-Prince-Édouard

Cet étendard devient le symbole des Acadiens de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard.
Réunion du Cabinet, salle du Conseil privé, édifice de l'Est. l'honorable P.J Veniot est assis à la gauche.
1923

Pierre Veniot devient premier ministre du Nouveau-Brunswick

Le Nouveau-Brunswick nomme son premier premier ministre acadien, Pierre Veniot.
Affiche de l'Ordre de Jacques-Cartier
22 octobre 1926

Tenue, en Ontario, de la première réunion de la société secrète des Commandeurs de l’Ordre de Jacques-Cartier

Cette société est née d’un certain mécontentement de Franco-Canadiens à l’égard du respect de leurs droits.
1937

L’Association acadienne d’éducation est reconnue officiellement lors du 10e Congrès national acadien à Memramcook, au Nouveau-Brunswick

Fondée en 1936 à Campbellton, au Nouveau-Brunswick, l’Association acadienne d’éducation ne commence officiellement ses activités qu’en 1938.
Les Premiers ministres réunit à Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard). Louis J. Robichaud est à la gauche.
1960

Un Acadien est élu premier ministre du Nouveau-Brunswick

Louis Robichaud sera au pouvoir pendant trois mandats, soit jusqu’en 1970.
Logo du Festival Acadien de Caraquet
1962

Première édition du Festival acadien de Caraquet

Cette fête se tient annuellement dans la Péninsule acadienne.
Lors de la construction de l’édifice des Arts (vers 1963). De gauche à droite, Eric LeBlanc, Abbaey Landry, Père Clément Cormier, Camille LeBlanc.
1963

Fondation de l’Université de Moncton, établissement d’enseignement francophone

L’Université de Moncton a des campus situés dans les trois principales régions francophones de la province, soit le Nord-Ouest, le Nord-Est et le Sud-Est du Nouveau-Brunswick.
Les Premiers ministres réunit à Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard). Louis J. Robichaud est à la gauche.
1969

Une étape charnière dans la reconnaissance des droits linguistiques au Nouveau-Brunswick est franchie

Sous la direction du premier ministre Louis Robichaud, le gouvernement provincial promulgue la Loi sur les langues officielles, faisant ainsi du Nouveau-Brunswick la première et seule province bilingue au Canada.
1973

Deux organismes importants voient le jour dans l’Est du Canada

Il s’agit de la Société des Acadiens du Nouveau-Brunswick et de la Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador.
1974

Leonard Jones, maire de Moncton, conteste la validité de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick

Il demande à la Cour suprême du Canada de se prononcer sur le pouvoir du Parlement et du gouvernement du Nouveau-Brunswick d’adopter des lois linguistiques.
Logo du Centre communautaire Sainte-Anne
1978

Ouverture officielle du Centre communautaire Sainte-Anne, à Fredericton, au Nouveau-Brunswick

Il s’agit du premier centre scolaire et communautaire au Canada.
Convention d'orientation nationale des Acadiens. Edmunston (Nouveau-Brunswick), 1979
1979

La Société des Acadiens du Nouveau-Brunswick organise la Convention d’orientation nationale

À Edmundston, au Nouveau-Brunswick, 1 200 délégués discutent de la formation d’une province acadienne et d’un partage plus équitable du pouvoir politique.
Image "Un tintamarre pour l'Acadie"
15 août 1979

Un grand tintamarre retentit au Nouveau-Brunswick et au-delà

C’est à l’occasion du 375e anniversaire de l’Acadie que la Société des Acadiens du Nouveau-Brunswick relance la tradition du Tintamarre.
Logo des Jeux de l'Acadie
1979

Les premiers Jeux de l’Acadie ont lieu à Moncton, au Nouveau-Brunswick

Un total de 327 jeunes francophones et acadiens venants de six différentes régions du Nouveau-Brunswick participent à la rencontre provinciale.
1981

Le Nouveau-Brunswick reconnaît les deux communautés de langue officielle

En effet, la Loi reconnaissant l’égalité des deux communautés linguistiques officielles au Nouveau-Brunswick est sanctionnée.
1982

Le rapport Vers l’égalité des langues officielles au Nouveau-Brunswick est publié

Le rapport Poirier-Bastarache est le fruit des efforts du groupe de travail du Nouveau-Brunswick sur les langues officielles.
Logo du Canadian Parents for French
1984

Une division de Canadian Parents for French est fondée au Nouveau-Brunswick

C’est la neuvième division provinciale et territoriale de Canadian Parents for French.
L’Acadie nouvelle’s logo
7 juin 1984

Parution de l’Acadie Nouvelle, un journal francophone indépendant au Nouveau-Brunswick

Les premiers exemplaires de ce journal ont été distribués en 1984 et son lectorat n’a cessé d’augmenter depuis.  
1986

Le premier Sommet de la Francophonie se tient à Paris

Le Canada y est représenté par le gouvernement fédéral et les provinces du Québec et du Nouveau-Brunswick.
Ancien logo de Dialogue Nouveau-Brunswick
1989

Création de Dialogue Nouveau-Brunswick

Dialogue Nouveau-Brunswick se distingue des autres organismes en écartant tout objectif politique ou économique.
1993

Modification de la Charte canadienne des droits et libertés

On ajoute à la Charte certains éléments de la Loi reconnaissant l’égalité des deux communautés linguistiques officielles au Nouveau-Brunswick.
1994

Première Conférence ministérielle sur les affaires francophones

Dans le cadre du premier Congrès mondial acadien, cette conférence donne l’occasion aux ministres responsables des affaires francophones des provinces et des territoires de discuter d’enjeux communs.
1999

La ville de Moncton est l’hôte du VIIIe Sommet de la Francophonie

Le Nouveau-Brunswick, seule province officiellement bilingue du Canada, accueille cette rencontre d’envergure internationale.
Logo des Jeux de la francophonie canadienne
1999

Tenue des premiers Jeux de la francophonie canadienne

C’est la région du Sud-Est du Nouveau-Brunswick qui accueille cet événement sportif et culturel dans la ville de Memramcook.
Bronze de Northrop Frye
2000

Le Festival Frye tient sa toute première édition

Ce festival littéraire international bilingue, créé en hommage à Northrop Frye (1912-1991), qui a grandi à Moncton, au Nouveau-Brunswick, invite des auteurs francophones et anglophones, et attire un public des deux communautés de langue officielle.
Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
2002

Adoption d’une nouvelle Loi sur les langues officielles au Nouveau-Brunswick

En adoptant sa nouvelle loi, le gouvernement du Nouveau-Brunswick franchit une étape marquante dans sa législation.
Hotel de Ville de Moncton
6 août 2002

La ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, devient officiellement bilingue

Il s’agit de la première ville canadienne à afficher ainsi son bilinguisme!
Logo de la Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick
2003

Création de la Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick

La Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick est un organisme favorisant l'amélioration et la promotion des services et des programmes de santé de la communauté acadienne et francophone de la province.
Michel Carrier
1er avril 2003

Le Bureau du commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick ouvre ses portes

Le premier commissaire aux langues officielles nommé est Michel A. Carrier.
10 décembre 2003

Une proclamation royale reconnaît le tort causé aux Acadiens dans le cadre de la déportation

Cette proclamation de la reine Elizabeth II reconnaît les conséquences tragiques de la déportation.
Buste de Samuel Champlain à Paris (France)
2004

L’Acadie célèbre le 400e anniversaire de sa fondation

Des célébrations se déroulent partout sur le territoire acadien.
Radio Radio en concert
2007

Le Nouveau-Brunswick tient des États généraux des arts et de la culture dans la société acadienne

Ces rencontres mènent à l’adoption de la Stratégie globale pour l’intégration des arts et de la culture dans la société acadienne au Nouveau-Brunswick.
Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
2008

Le Nouveau-Brunswick envisage d’abolir les programmes d’immersion précoce

Les protestations de la population le font revenir sur sa décision.
Affiche de la Cour suprême du Canada
2008

La Cour suprême du Canada clarifie les obligations linguistiques de la GRC

La GRC doit respecter les droits constitutionnels que la Charte canadienne des droits et libertés reconnaît aux Nouveaux-Brunswickois.
2011

Les tribunaux du Nouveau‑Brunswick acquittent un accusé, car un agent de la paix a porté atteinte à ses droits linguistiques

La Cour d’appel du Nouveau‑Brunswick confirme l’acquittement prononcé par un tribunal inférieur sur le fondement du défaut d’un agent de la paix de faire l’offre active de services dans les deux langues officielles auprès de l’accusé.
Katherine d’Entremont
2013

Nomination de Katherine d’Entremont à titre de seconde commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick

Mme Katherine d’Entremont est commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick de 2013 à 2018.
Nous sommes tous Acadiens-We are all Acadians
2014

Pour la première fois, deux pays sont les hôtes du Congrès mondial acadien

Le Canada et les États-Unis reçoivent la 5e édition du Congrès mondial acadien, qui se déroule tous les 5 ans.
Michel A. Carrier
2018

Michel A. Carrier est de retour comme commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick

Sa nomination, en tant que commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick par intérim, survient après le départ à la retraite de la commissaire Katherine d’Entremont.
Shirley MacLean
2019

Nomination de Shirley MacLean à titre de commissaire aux langues officielles du Nouveau Brunswick

C’est le début d’un mandat de sept ans pour Shirley MacLean à titre de commissaire aux langues officielles du Nouveau Brunswick. Cette dernière remplace Michel A. Carrier qui occupait le poste de commissaire par intérim depuis juillet 2018.