Depuis 1867

Les langues officielles au Canada

Affichage 1 - 50 de 52 résultat(s)
Portrait de Louis Riel
1870

La Rébellion de la rivière Rouge, un mouvement populaire dont Louis Riel est à la tête, mène à la création du Manitoba

Il s’agit de la première crise d’importance que doit affronter le nouveau gouvernement canadien après la création de la Confédération.
Colonie de la rivière Rouge, à Saint-Boniface
1871

Le Collège de Saint-Boniface devient l’une des premières institutions officielles de la province du Manitoba

Fondé par Mgr Alexandre Taché en 1855, le Collège de Saint-Boniface est un pivot, un protecteur et un promoteur de la culture d’expression française.
L’Hôpital de Saint-Boniface en 1910
1871

Les Sœurs Grises, congrégation religieuse francophone, fondent l’Hôpital Saint-Boniface, au Manitoba

L’hôpital, qui ne dispose à ses débuts que de quatre lits, est le premier dans l’Ouest canadien à offrir des soins de santé aux citoyens de la jeune province du Manitoba.
1871

L’Assemblée législative du Manitoba adopte la première loi scolaire de la province

On assiste à une séparation complète du réseau catholique et du réseau protestant dans les écoles.
27 mai 1871

Un premier hebdomadaire de langue française est publié au Manitoba : Le Métis

Sa parution est possible grâce à l’avocat Joseph Royal, qui achète les presses et le matériel nécessaire à Saint-Cloud, au Minnesota, pour 500 dollars.
Louis Riel s'adressant au jury durant son procès pour trahison
16 novembre 1885

Pendaison du chef métis Louis Riel

Louis Riel est au centre des rébellions de la rivière Rouge et du Nord-Ouest.
17 juillet 1887

Création de l’Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba

On la dit doyenne des organisations métisses au Canada.
Flag of Manitoba
1890

Tournant important dans l’histoire du Manitoba : on fait de l’anglais la seule langue officielle de la province

À la même période, une loi qui abolit la dualité confessionnelle est adoptée.
Portrait de studio de M. McCarthy
1892

L’anglais devient la seule langue officielle des Territoires du Nord-Ouest

Une ordonnance et une résolution font de l’anglais la seule langue admissible dans les écoles et à l’Assemblée législative.
Flag of Manitoba
16 novembre 1896

Au Manitoba, l’enseignement bilingue est autorisé là où la demande le justifie

Nommé le « compromis Laurier-Greenway », l’accord se veut une entente dans l’épineux dossier des écoles confessionnelles dans la province. Laurier et Greenway sont les noms, à l’époque, du premier ministre libéral du Canada, sir Wilfrid Laurier, et du premier ministre libéral du Manitoba, Thomas Greenway.
Mgr Adélard Langevin, fondateur et premier président de la Société historique de Saint-Boniface
4 septembre 1902

Fondation de la Société historique de Saint-Boniface

Conserver la richesse du patrimoine, telle est la mission que se donne l’organisme.
20 mai 1913

Publication du journal manitobain La Liberté

La Liberté est fondé par Mgr Adélard Langevin, un évêque de St. Boniface.
10 mars 1916

Adoption de la loi Thornton, qui abolit le système d’écoles bilingues au Manitoba

Le système d’écoles bilingues est aboli et, de ce fait, l’enseignement du français aussi.
Logo du Théâtre Cercle Molière
1925

La troupe de théâtre Le Cercle Molière entre en scène

Voilà la plus vieille troupe théâtrale à présenter une programmation ininterrompue au Canada.
Affiche de l'Ordre de Jacques-Cartier
22 octobre 1926

Tenue, en Ontario, de la première réunion de la société secrète des Commandeurs de l’Ordre de Jacques-Cartier

Cette société est née d’un certain mécontentement de Franco-Canadiens à l’égard du respect de leurs droits.
Bureau CKSB
1946

La station de radio CKSB se fait entendre au Manitoba et dans l’Ouest de l’Ontario

Il s’agit de la première radio de langue française au Canada, à l’extérieur du Québec.
1965

Ouverture de la Villa Youville, un lieu qui offre des logements et des soins en français aux personnes âgées

La Villa Youville est une corporation communautaire à but non lucratif.
Timbre à l'effigie des Jeux panaméricains, Winnipeg, 1967
1967

Le Canada accueille pour la première fois les Jeux panaméricains

Du 23 juillet au 6 août, Winnipeg, au Manitoba, est l’hôte des 5es Jeux panaméricains.
Portrait de Duff Roblin
1967

Adoption du projet de loi 59 concernant l’enseignement du français au Manitoba

Ce projet de loi permet de consacrer 50 % du temps en classe à l’enseignement en français.
Portrait de Edward Richard Schreyer
1970

Au Manitoba, le français reprend la place qu’il avait occupée jusqu’en 1916, comme langue d’enseignement

Cette situation est rendue possible grâce à l’adoption du projet de loi 113 par le gouvernement néo-démocrate du premier ministre Edward Schreyer.
La mascotte du festival
1970

À l’occasion du centenaire du Manitoba, on crée le Festival du Voyageur

Cette célébration vise à souligner l’importance de l’apport des Franco-Manitobains au développement de la province.
L'hôtel de ville de Saint-boniface en 1970
1972

Fusion de la Municipalité de St. Boniface à la Ville de Winnipeg

St. Boniface cesse d’exister comme ville autonome, devenant un comité communautaire de la capitale manitobaine.
Logo du gouvernement du Manitoba
1974

Le Manitoba crée son Bureau de l’éducation française

Cette avancée est rendue possible grâce aux revendications de la Société franco-manitobaine et à des parents francophones.
Logo du Centre culturel franco-manitobain
1974

Ouverture du Centre culturel franco-manitobain

Le Centre joue le rôle de diffuseur important pour toutes les formes d’activités culturelles et artistiques de langue française dans la province du Manitoba.
1979

Dans l’arrêt Forest, la Cour suprême déclare inconstitutionnelle la Official Language Act du Manitoba

Cette loi faisait de l’anglais la seule langue des registres et procès-verbaux de la législature, des tribunaux et des lois de la province.
Drapeau franco-manitobain
1980

Dévoilement du drapeau franco-manitobain

Le drapeau est choisi lors d’un concours provincial organisé par le Conseil jeunesse provincial.
Logo du gouvernement du Manitoba
1981

Création du Secrétariat des services en langue française du gouvernement du Manitoba

Le Secrétariat appuie, guide et suit de près toutes les activités des ministères provinciaux en ce qui a trait aux services en français.
Logo du Canadian Parents for French
1981

Une division de Canadian Parents for French est fondée au Manitoba

C’est la sixième division provinciale et territoriale de Canadian Parents for French.
1985

La Cour suprême du Canada déclare tous les textes législatifs du Manitoba invalides, car ils ont été adoptés uniquement en anglais

Afin d’éviter un vide juridique, la Cour accorde cependant à la province un délai pendant lequel les lois resteront valides.
Drapeau franco-manitobain
1987

Tenue des premiers États généraux de la Société franco-manitobaine

Ce rapport, déposé en 1988, fait état des préoccupations majeures dans sept secteurs : éducation, services, culture-patrimoine-loisirs, médias, jeunesse, économie ainsi que relations internes et externes de la francophonie.
Logo du gouvernement du Manitoba
1989

Le Manitoba se dote de la Politique sur les services en langue française

La politique est adoptée dix ans après que la Cour suprême du Canada ait déclaré inconstitutionnelle la loi qui faisait de l’anglais l’unique langue officielle (Official Language Act).
1991

La Cour suprême du Canada est saisie de nouvelles questions concernant la portée de l’article 23 de la Loi de 1870 sur le Manitoba

À la suite du Renvoi : Droits linguistiques au Manitoba de 1985, la Cour suprême du Canada conclut que, en application de l’article 23 de la Loi de 1870 sur le Manitoba, les décrets qui sont de nature législative et certains documents incorporés par renvoi doivent être publiés dans les deux langues officielles.
1992

Amendement de la partie III de la Loi sur la Ville de Winnipeg

La partie III établit la prestation de services municipaux en français.
Statue de Louis Riel en fâce de la législature du Manitoba.
1992

La Chambre des communes reconnaît Louis Riel comme fondateur de la province du Manitoba

Une résolution reconnaissant le « rôle unique et historique » de Riel et « sa contribution à la Confédération » est votée.
Affiche de la Cour suprême du Canada
1993

La Cour suprême du Canada confirme le droit de contrôle de la minorité à l’égard des établissements d’enseignement de langue française

La Cour suprême du Canada conclut que le paragraphe 23(3)b) de la Charte canadienne des droits et libertés prévoit le droit à des lieux distincts pour l’instruction dans la langue de la minorité et le droit de la minorité de langue officielle de gérer et de contrôler ses établissements d’enseignement.
1994

Mise sur pied de la Division scolaire franco-manitobaine

La Division scolaire franco-manitobaine est créée à la suite de l’adoption, en juillet 1993, du projet de loi 34 visant à modifier la Loi sur les écoles publiques. Peu de temps après, la Commission scolaire franco-manitobaine a été créée.
Logo du Conseil de développement économique du Manitoba
1996

Fondation du Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba

Le Conseil est le moteur du développement économique dans 17 municipalités bilingues du Manitoba.
Juge Richard Chartier
1998

Un rapport concernant les politiques sur les services en langue française au Manitoba est publié

Les recommandations du rapport Chartier mènent au développement de la Politique sur les services en langue française.
Bannière du Centre du patrimoine du Manitoba
1998

Ouverture officielle du Centre du patrimoine à St. Boniface, au Manitoba

Le Centre du patrimoine est un centre d’archives et de recherche.
Logo "bonjour hello" of the Government of Manitoba
2002

Ouverture du premier Centre de services bilingues à St. Boniface, au Manitoba

Les Centres résultent des recommandations du rapport Chartier, intitulé Avant toute chose, le bons sens.
Logo de l'Accueil francophone
2003

Ouverture de l’Accueil francophone au Manitoba

L’organisme a comme objectif de contribuer au développement de la communauté en accueillant les immigrants francophones au Manitoba et en facilitant leur intégration.
Maison Gabrielle-Roy
2003

Ouverture de la Maison Gabrielle-Roy au Manitoba

La maison natale de Gabrielle Roy représente un symbole très important et récurrent dans l’œuvre de l’auteure.
2004

La municipalité rurale de St. Laurent, au Manitoba, est reconnue à l’échelle internationale pour sa culture métisse authentique

St. Laurent est reconnue par la Smithsonian Institution, à Washington (DC), et son National Museum of the American Indian.
Logo of Santé en français – (Manitoba)
2004

Création d’un réseau de services de santé en français au Manitoba

Le gouvernement du Manitoba désigne Santé en français comme le représentant officiel de la communauté francophone dans les secteurs de la santé et des services sociaux.
Collège universitaire de Saint-Boniface à Winnipeg, au Manitoba en 2005
2011

La Loi sur l’Université de Saint-Boniface est adoptée

L’Université de Saint-Boniface, située au Manitoba, obtient ainsi de nouveaux pouvoirs et privilèges.
Logo du gouvernement du Manitoba
2012

Adoption, au Manitoba, de la Loi sur les centres de services bilingues

La Politique sur les services en langue française ne fait pas l’objet de garanties législatives.
Logo du World Trade Centre
2013

Ouverture du World Trade Centre Winnipeg, au Manitoba

L’organisation est membre de la World Trade Centers Association, le plus grand réseau d’échanges commerciaux internationaux qui représente plus de 300 World Trade Centres dans près de 100 pays.
Musée canadien pour les droits de la personne
2014

Le Musée canadien pour les droits de la personne ouvre ses portes

Situé à Winnipeg, au Manitoba, le musée est notamment la réalisation du rêve de feu Israel « Izzy » Asper à la suite d’un long parcours de 14 ans.