1969

Une étape charnière dans la reconnaissance des droits linguistiques au Nouveau-Brunswick est franchie

Sous la direction du premier ministre Louis Robichaud, le gouvernement provincial promulgue la Loi sur les langues officielles, faisant ainsi du Nouveau-Brunswick la première et seule province bilingue au Canada.

La Loi établit le français et l’anglais comme langues officielles de la législature et des institutions du gouvernement du Nouveau-Brunswick. Elle sera suivie de nombreuses mesures et d’autres lois visant à préciser le régime linguistique de la province.