1990

Une controverse d’envergure nationale éclate à la Ville de Sault Ste. Marie, en Ontario

La Ville adopte une résolution municipale pour se déclarer unilingue anglaise.

La résolution est adoptée en réponse à une pétition déposée par le groupe The Alliance for the Preservation of English in Canada, qui avait répandu la rumeur voulant que la Loi sur les services en français forcerait les municipalités de l’Ontario à fournir des services en français. Dans la foulée, des dizaines d’autres municipalités ontariennes se déclarent unilingues à leur tour.