1890

Tournant important dans l’histoire du Manitoba : on fait de l’anglais la seule langue officielle de la province

À la même période, une loi qui abolit la dualité confessionnelle est adoptée.

La francophonie manitobaine continue néanmoins de se développer et de croître. Aux Métis et aux Canadiens français s’ajoutent des Français, des Belges et des Suisses venant de l’Europe francophone.

Vivant dans des paroisses rurales presque exclusivement francophones, ou à St. Boniface, un centre urbain francophone voisin de la capitale manitobaine, les Franco-Manitobains contrôlent, jusqu’aux années 1950, leur destin économique, éducatif, social et culturel.