1870

Talle-de-Saules (aujourd’hui Willow Bunch), Saint-Laurent de Grandin et Batoche laissent leur empreinte en Saskatchewan

Ces nouvelles communautés, formées de familles métisses qui cherchent à préserver un mode de vie semi-nomade, s’établissent dans des régions qui formeront la Saskatchewan.

Les communautés métisses ont un mode de vie distinct, qui combine des aspects des cultures canadienne-française, écossaise et amérindienne. Cela pourrait expliquer l’emploi du terme « Métis » pour les désigner, qui vient du mot français « métissé », signifiant croisé, hybridé.

Source : Charles Horetzky (Topley Studio), Bibliothèque et Archives Canada, numéro d'acquisition 1936-270 NPC, e011156806

Lieu de l'événement