1970

Une série d’événements sociaux et politiques ont lieu au Québec, se terminant par la Crise d’octobre

La Crise d’octobre survient pendant une période difficile pour les francophones au Québec, qui se sentent victimes du pouvoir détenu par les anglophones dans la société.

Dans la foulée de la Révolution tranquille, le mécontentement s’étend dans la majorité francophone du Québec, qui estime que les anglophones occupent tous les postes supérieurs et se trouvent essentiellement à contrôler l’économie du Québec. Les protestations et démonstrations publiques s’intensifient.

Considérant la situation politique dans une impasse, un groupuscule indépendantiste radical, le Front de libération du Québec (FLQ) kidnappe le diplomate britannique James Cross, le 5 octobre 1970, et le ministre du Travail du Québec, Pierre Laporte, cinq jours plus tard. Le premier ministre du Canada, Pierre Elliott Trudeau, applique la Loi sur les mesures de guerre après que le gouvernement du Québec lui ait demandé l’intervention de l’armée canadienne pour appuyer la sécurité. Le 8 octobre, le corps de Pierre Laporte est retrouvé dans le coffre d’une voiture. Quant à James Cross, il est libéré le 3 décembre.

Source : Woodbridge Company Limited/Beck/Montreal Star, Bibliothèque et Archives Canada, numéro d'acquisition 1980-108 NPC, PA-151863.

Lieu de l'événement