22 février 2016

Plus de cent ans après l’adoption du Règlement 17, le gouvernement de l’Ontario présente des excuses aux franco-ontariens

La première ministre de la province, Kathleen Wynne, prononce des excuses officielles au sujet de cette législation.

Le Règlement 17 a banni l’enseignement en français des écoles ontariennes de 1912 à 1927. Cette législation a eu des répercussions importantes sur les communautés francophones de l’époque, qui ont vu leurs droits bafoués.

Pour sa part, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario accueille avec enthousiasme les excuses du gouvernement. « Ce geste va permettre de fermer la porte sur un chapitre noir de l’histoire franco-ontarienne », affirme Denis Vaillancourt, président de l’organisme.