1990

L’échec de l’Accord du lac Meech a des répercussions importantes sur les relations entre les francophones et les anglophones du pays

L’Accord, qui est une entente entre les gouvernements fédéral et provinciaux afin de modifier la Constitution de 1982 pour obtenir l’aval du Québec, se révèle un échec, parallèlement à la montée du souverainisme dans la province.

Pour le Québec, la non-ratification de l’Accord du lac Meech est interprétée comme un rejet de la part du Canada anglais.

Par la suite, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ainsi que plusieurs conseils autochtones formulent un autre projet constitutionnel en 1992, soit l’Accord de Charlottetown, qui est rejetée lors d’un référendum national.