1871

Le Nouveau-Brunswick adopte la Common Schools Act de 1871

La Common Schools Act élimine dans les faits le financement public des écoles acadiennes distinctes.

La Commons Schools Act (1871) du Nouveau-Brunswick vise à améliorer ce qui est alors un système scolaire inadéquat en offrant une instruction gratuite et uniforme. L’enseignement religieux, cependant, est officiellement interdit dans le but d’adapter l’instruction aux élèves ayant différents antécédents, et l’instruction en français n’est pas mentionnée. Le gouvernement fédéral proteste contre ces changements, mais décide de ne pas adopter de loi corrective.

La minorité franco-catholique acadienne de la province s’oppose fermement aux changements et, le 27 janvier 1875, une manifestation déclenchée à Caraquet se termine par la mort d’un manifestant acadien et d’un milicien anglophone. Le gouvernement provincial et les représentants des Acadiens négocient un compromis non officiel sur la question des écoles, mais les privilèges des franco-catholiques en matière d’éducation demeurent limités, et les écoles acadiennes seront sous-financées pendant des décennies.

Catégorie

Lieu de l'événement