1918

La Loi sur le service civil fait décliner l’utilisation du français dans la fonction publique

La Loi sur le service civil de 1918 réforme les pratiques d’embauche dans la fonction publique fédérale, mais a pour effet de limiter la place du français dans la bureaucratie.

La Loi sur le service civil établit une série d’examens plus rigoureux pour l’entrée dans la fonction publique afin de favoriser l’embauche de fonctionnaires fédéraux selon leur mérite. La capacité des candidats à travailler en anglais doit désormais être évaluée, mais pas leur capacité à travailler en français. Cette mesure contribue au déclin de la qualité des services en français et de la proportion de francophones au sein de la fonction publique fédérale.