1916

La Ligue de la Bonne Entente est lancée

C’est le début du mouvement de la bonne entente. Il vise à améliorer les relations entre francophones et anglophones au Canada.

La Ligue de la Bonne Entente voit le jour durant les débats sur la conscription et sur les droits scolaires. Elle est un forum où prennent part des politiciens et des hommes d’affaires francophones et anglophones pour discuter des problèmes d’unité nationale.

La Ligue ne réussit pas à éviter une crise d’unité nationale durant la guerre, mais elle poursuit ses activités après la guerre et inspire la formation d’autres associations similaires, comme la Better Understanding Association et l’Unity League of Ontario. Le mouvement de la bonne entente joue un rôle crucial dans les efforts pour convaincre l’Ontario de rétablir les droits scolaires des francophones et Ottawa d’adopter un modeste bilinguisme fédéral.

Les représentants des minorités franco-ontarienne, anglo-québécoise et acadienne jouent un rôle important, agissant comme le pont entre les majorités francophone (au Québec) et anglophone (hors Québec).

Catégorie