1970

Au Manitoba, le français reprend la place qu’il avait occupée jusqu’en 1916, comme langue d’enseignement

Cette situation est rendue possible grâce à l’adoption du projet de loi 113 par le gouvernement néo-démocrate du premier ministre Edward Schreyer.

L’enseignement en français est donc sur un même pied d’égalité que celui en anglais dans les écoles publiques du Manitoba.

Ministère source : Bureau du secrétaire du gouverneur général. Reproduction d'une photo disponible sur le site Web du Gouverneur général du Canada.

Catégorie

Lieu de l'événement